Morning meeting AOF France / Europe - Recul attendu après la Fed

le
0

(AOF) - Les marchés européens sont attendus en repli dans le sillage des indices américains. Les investisseurs ont été déçus par la Fed alors que cette dernière a indiqué qu’elle "surveillait de près" les évolutions de l'économie mondiale. Certains s’attendaient à ce qu’elle fasse preuve d’une plus grande inquiétude à propos de la volatilité sur les marchés financiers et le ralentissement dans les émergents. A Paris, Areva et EDF seront au centre de l’actualité. Le premier va procéder à une augmentation de capital de 5 milliards et la cession des réacteurs au second avance.

L'analyse technique du CAC 40

Du point de vue de l'analyse graphique, le bureau d'études DayByDay observe la formation d'une bougie blanche avec une clôture au plus haut de la séance, le tout dans des volumes normaux de 3,6 milliards d'euros. La reprise s'est effectuée dans l'attente du message de la Fed, plutôt mal reçu par les marchés américains. De plus, les résultats d'Apple ont pesé sur le secteur Technologique et sur le Nasdaq, relativement épargné jusqu'à présent. Ces éléments viennent s'ajouter aux précédents, toujours baissiers, tout comme notre anticipation sur le CAC 40.

Les valeurs à suivre aujourd'hui

ALTRAN

Le chiffre d’affaires consolidé du groupe Altran s’est élevé à 520,5 millions d’euros au quatrième trimestre 2015, ce qui représente une croissance affichée de 10,4 % et une croissance organique de 3,1 %. A périmètre, taux de change et nombre de jours ouvrés constants, la croissance dite économique du spécialiste de la R&D externalisée a atteint 3%. Sur l’ensemble de l’exercice, le chiffre d’affaires consolidé du groupe Altran est ressorti à 1,945 milliard d’euros, ce qui représente une croissance affichée de 10,7 % et une croissance organique de 4,1 %. La croissance économique est 3,7 %.

AUBAY

Le groupe Aubay a conclu l'exercice 2015 en enregistrant au quatrième trimestre la plus forte croissance organique de l'année : +11,2% à 74,4 millions d'euros. La SSII a souligné que ce résultat est très homogène entre la France et l'International, ces deux zones étant en croissance respectivement de 11,3% et 10,9%. Le chiffre d'affaires annuel dépasse le dernier objectif publié de 270 millions d'euros et s'élève à 273,8 millions d'euros, soit une croissance de 12,5% dont 8,7% de croissance organique.

GROUPE CRIT

Groupe Crit a réalisé en 2015 un chiffre d'affaires de 1,9 milliard d'euros, en hausse de 14,4%. A périmètre et taux de change constants la croissance est ressortie à 11,1%, soit un doublement par rapport au rythme de croissance de l'exercice précédent (+5,1% en 2014). Cette dynamique est portée tant par la France que par l'international, a commenté le spécialiste français de l'intérim.

KAUFMAN & BROAD

Kaufman & Broad a publié des résultats annuels conformes à ses propres attentes. Le promoteur immobilier a réalisé en 2015 un résultat net part du groupe en hausse de 5% à 39,8 millions d’euros. Le résultat opérationnel courant s'établit à 85,7 millions d'euros, en progression de 16,3%. Le taux de marge opérationnelle courante s'élève à 8,1% contre 6,8% sur 2014. La marge brute de l'année 2015 s'élève à 202,7 millions d'euros, à comparer à 196,7 millions d'euros en 2014. Le taux de marge brute ressort à 19,1%, en progression de 0,9 point sur un an.

Les chiffres macroéconomiques

Les investisseurs attendent les indices du climat des affaires et du sentiment économique en janvier à 11 heures et la première estimation de l'inflation en janvier en Allemagne à 14 heures.

Aux Etats-Unis, les inscriptions hebdomadaires au chômage seront connues à 14h30 en même temps que les commandes de biens durables en décembre. Les promesses de ventes immobilières en décembre seront publiées à 16 heures.

Ce matin, l'euro perd 0,25% à 1,0876 dollar.

Hier à Paris

Les cours du pétrole ont de nouveau donné le « la » sur les marchés actions, permettant aux indices européens de finir en légère hausse. Vers 17h40, le baril de Brent s’adjugeait ainsi 4,12% à 32,37 dollars après le chiffre des stocks aux Etats-Unis. Le secteur aéronautique, Airbus en tête, a été victime des prévisions annuelles très décevantes de Boeing. En revanche, la restructuration de l’activité composants pour décodeurs de STMicroelectronics a été bien accueillie. Le CAC 40 a clôturé sur un gain de 0,54% à 4 380,36 points tandis que l’EuroStoxx 50 a progressé de 0,35% à 3 043,47 points.

Hier à Wall Street

Face aux publications décevantes des poids lourds de la cote américaine Boeing et Apple, le rebond du pétrole n'a pas été jugé suffisant pour empêcher une nouvelle baisse de Wall Street. Ce dernier a pourtant retrouvé quelques couleurs après les stocks hebdomadaires américains. Comme attendu, la Fed a laissé ses taux inchangés rappelant qu'elle surveillait l'évolution des marchés mondiaux et l'impact sur les Etats-Unis. Le Dow Jones a perdu 1,38% à 15 944,46 points et le S&P a cédé 1,09% à 1 882,95 points.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant