Morning meeting AOF France / Europe - Rebond en vue, Bayer et le luxe en vedette

le
0

(AOF) - Enfin le rebond ? Après quatre séances consécutives de repli, les Bourses européennes pourraient repartir à la hausse sur des rachats à bon compte. Les investisseurs pourraient également réagir à l'annonce du rachat de Monsanto par Bayer. L'américain aurait accepté la nouvelle surenchère de l'allemand de 129 dollars par action, contre 127,5 dollars auparavant. Le secteur du luxe sera également à la une avec les ventes à cinq mois décevantes de Richemont et la publication contrastée d'Hermes. Le sellier français a réalisé des résultats semestriels solides mais abandonné son objectif de ventes.

L'analyse technique du CAC 40

Du point de vue de l'analyse graphique, le bureau d'études DayByDay observe que la formation d'une bougie noire avec une clôture au plus bas. Commencée assez haut, les cours n'ont fait que baisser tout au long de la journée, ne parvenant pas à combler le gap baissier. Cette bougie, réalisée dans des volumes moyens à 2.90 milliards d'euros, est un signe que les vendeurs conservent la main sur ce marché. Les cours sont maintenant à proximité du support à 4373.75 points, renforcé par la MM 100 jours : la rupture de ce soutien serait un signal négatif pour la tendance en place depuis quelques semaines.

Les valeurs à suivre aujourd'hui

GROUPE ADP

En août 2016, le trafic de Paris Aéroport est en baisse de 1,6 % par rapport au mois d'août 2015 avec 9,5 millions de passagers accueillis, dont 6,5 millions à Paris-Charles de Gaulle (- 2,4 %) et 3 millions à Paris-Orly (+ 0,3 %). Le nombre de passagers en correspondance a diminué de 0,6 %. Le taux de correspondance s'est établi à 24,1 %, en hausse de 0,4 point par rapport à l'an dernier. Le trafic Europe (hors France) a baissé de 0,3 %. De son côté, le trafic France a reculé de 2,5%.

HERMES

Au premier semestre, Hermes a enregistré un résultat net consolidé part du groupe, en croissance de 13% à 545 millions d'euros, soit 22,3% des ventes. Le résultat opérationnel courant a progressé pour sa part de 11% à 827 millions. La rentabilité opérationnelle (33,9% des ventes) est en hausse de 1,4 point par rapport à celle du premier semestre 2015, principalement en raison de l’impact favorable des couvertures de change contractées l’année dernière.

LDC

L'assemblée générale des actionnaires de L.D.C. du 25 août 2016 avait décidé de diviser par deux le nominal de l'action. Le directoire, sur délégation de l'assemblée, a fixé au 30 septembre 2016 la date à laquelle la division du nominal sera effective. Cette opération rendra l'action L.D.C. plus accessible notamment aux actionnaires individuels et permettra d'accroître la liquidité du titre.

MERSEN

Mersen a annoncé l'accélération de son plan d'Excellence Opérationnelle initié début 2016. Ce projet permettra à Mersen d'améliorer sa compétitivité, et se traduira par l'optimisation de ses processus industriels et la réduction de sa structure de coûts. Le groupe réorganisera sa base industrielle adressant le marché de la chimie pour l'adapter à son niveau d'activité. Cela se traduira par des transferts de lignes de produits et un ajustement des effectifs.

Les chiffres macroéconomiques

L'indice définitif des prix à la consommation pour le mois d'août en France est attendu à 8h45.

La production industrielle de juillet de la zone euro est prévue à 11h.

Aux Etats-Unis, les investisseurs se contenteront des prix import/export en août à 14h30.

Vers 8h25, l'euro cote 1,1225 dollar, en hausse de 0,08%.

Hier à Paris

Les marchés européens ont clôturé en baisse pour la quatrième séance d’affilée, dans un contexte toujours marqué par une forte instabilité et par la baisse des cours du pétrole. L'élan venu du rebond de Wall Street après les déclarations de Lael Brainard, du Conseil des gouverneurs de la Fed, n'a pas été suffisant pour soutenir les indices européens et l'aversion pour le risque a été ravivée. A cela s'ajoute la perspective d'un ralentissement de la croissance de la demande mondiale de pétrole. Le CAC 40 a perdu 1,19% à 4 387,18 points et l’EuroStoxx 50 a baissé de 1,26% à 2 974,8 points.

Hier à Wall Street

Les marchés actions américains ont terminé en baisse, pénalisés par la chute des cours du pétrole liée la réduction de la prévision de demande de l'Agence internationale de l'énergie pour 2016. Le Brent a cédé plus de 2%. Par ailleurs, si les dernières prises de parole de membres de la Fed sont plutôt rassurantes concernant la politique monétaire, les propos contradictoires de ces derniers jours ont semé le trouble. A la clôture, le Dow Jones a perdu 1,41% à 18 066,75 points et le Nasdaq Composite -1,09% à 5 155,25 points.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant