Morning meeting AOF France / Europe - Rebond attendu, Casino en vedette

le
0

(AOF) - Les marchés européens devraient rebondir à l’ouverture après leur nette baisse de la semaine dernière. Le CAC 40 avait ainsi perdu 5%. La plupart des marchés asiatiques sont fermés aujourd’hui en raison du nouvel an lunaire. La Bourse chinoise sera, elle, fermée toute la semaine. Les indices européens devraient bénéficier de la stabilisation de l’euro contre le dollar et de la légère hausse des cours du pétrole. A Paris, les investisseurs réagiront à la cession par Casino de Big C en Thaïlande qui lui permet de réduire son endettement.

L'analyse technique du CAC 40

Du point de vue de l'analyse graphique, le bureau d'études DayByDay observe la formation d'une nouvelle bougie noire, la cinquième d'affilée, dans des volumes importants, à 4,8 milliards d'euros. La pression baissière s'accentue encore avec, vendredi, la réalisation de la plus basse clôture depuis le point bas du 20 Janvier. L'étincelle pourrait venir du marché américain technologique, en très forte baisse vendredi soir dans le sillage de Linkedin (-43.6%). Le point bas à 4084,68 points pourrait donc être rejoint rapidement.

Les valeurs à suivre aujourd'hui

ARCELORMITTAL

ArcelorMittal (-5,53% à 3,484 euros) a signé vendredi la plus forte baisse du CAC 40 après avoir annoncé une augmentation de capital de 3 milliards de dollars avec droit préférentiel de souscription destinée à accélérer son désendettement. Cette opération doit être réalisée au premier semestre 2016 et la famille Mittal a annoncé qu'elle y souscrirait à hauteur de sa participation, soit 1,1 milliard. Société Générale estime qu'elle aboutirait à une dilution d'au moins 30% du bénéfice par action du groupe cette année.

BNP PARIBAS

Première banque française à publier ses résultats du quatrième trimestre, BNP Paribas a dévoilé une performance rassurante et un plan de restructuration de son activité de banque d’investissement. Ces annonces ont permis au titre d’afficher vendredi l'une des plus fortes hausses de l’indice CAC 40 avec un gain de 1,49% à 41,575 euros. Les résultats de BNP Paribas se comparent favorablement aux publications décevantes de ces dernières semaines de ses concurrents européens, dont Credit Suisse hier.

CASINO

Casino a annoncé la signature d'un contrat de cession de sa participation dans Big C Supercenter PCL, coté en Thaïlande (Big C), pour 3,1 milliards d'euros (hors dette), au groupe TCC, l'un des principaux conglomérats Thaïlandais, actif dans la distribution, le commerce et l'industrie, l'alimentaire, la finance et les assurances, l'immobilier et l'agro-alimentaire. Cette cession permettra de réduire l'endettement du distributeur français de 3,3 milliards d'euros.

NEXTRADIOTV

Suite à l'OPA réussie de Groupe News Participations (GNP), qui détient 95,47 % du capital et 21.583.090 droits de vote représentant au minimum 96,67% des droits de vote de NextRadioTV, le nouveau propriétaire du groupe de médias a demandé le retrait obligatoire des titres n'ayant pas été apportés à l'offre.

Les chiffres macroéconomiques

Les investisseurs attendent l'indice Sentix de la confiance des investisseurs de la zone euro pour février à 10 h30.

Ce matin, l'euro est stable à 1,1160 dollar.

Vendredi à Paris

Les marchés européens ont creusé aujourd’hui leurs pertes hebdomadaires à la suite de la publication de chiffres de l’emploi mitigés aux Etats-Unis. Si les créations de postes ont déçu en janvier, le taux de chômage est tombé à un plus bas de 8 ans. Cette publication a cependant permis à l'euro de reculer contre le dollar. A Paris, les investisseurs ont sanctionné l’augmentation de capital d’ArcelorMittal, mais apprécié les résultats de BNP Paribas. L’indice CAC 40 a cédé 0,66% à 4 200,67 points, portant son repli sur la semaine à 4,9%. L’EuroStoxx50 a, lui, perdu 0,89% à 2 879,39 points.

Vendredi à Wall Street

Les marchés américains ont fini en net repli, sur fond de chiffres de l'emploi mitigés et de perspectives décevantes dans le secteur technologique. Si les créations de postes ont déçu, la baisse inattendue du taux de chômage et l'accélération de l'inflation ne permettent pas d'écarter une hausse des taux de la Fed en mars. Du côté des valeurs, LinkedIn s'est effondré en raison de ses perspectives décevantes, entraînant avec lui le secteur technologique. L'indice Dow Jones a clôturé en repli de 1,29% à 16 204,83 points et le Nasdaq Composite a perdu 3,25% à 4 363,14 points.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant