Morning meeting AOF France / Europe - Prudence avant l'emploi américain

le
0

(AOF) - Les marchés actions européens sont attendus en baisse à l’ouverture malgré le rebond des cours du brut (+0,93% à 46,83 dollars pour le baril de Brent tôt ce matin). Dans un environnement marqué par les craintes liées au Brexit et au secteur bancaire italien, la prudence devrait dominer dans l’attente du rapport mensuel sur l'emploi américain. Les créations d’emplois aux Etats-Unis sont en effet considérées comme l’indicateur phare de la santé de la première économie du monde. Au chapitre des valeurs, Sodexo a dévoilé une croissance organique sur ses neuf mois de 3,3%.

L'analyse technique du CAC 40

Du point de vue de l'analyse graphique, le bureau d'études DayByDay observe la formation d'un doji longue jambe, c'est-à-dire une bougie à petit corps et avec une très longue mèche haute. Elle signifie que les vendeurs conservent la main sur ce marché. La tendance baissière devrait se poursuivre en direction des plus bas à 3955.98 points. DayByDay conserve son biais baissier.

Les valeurs à suivre aujourd'hui

AIR FRANCE-KLM

L'activité d'Air France-KLM a été impactée par quatre jours de grève des pilotes d'Air France. Résultat, Air France-KLM accuse un repli de 2,1% de son trafic passagers. 8,3 millions de passagers ont été transportés avec des capacités de -0,5% et un coefficient d'occupation en recul de 1,4 point à 85,5%. Pour la filiale Transavia, cette dernière continue sa progression avec un trafic en hausse de 8,3%. L'activité passage réseaux (Air France, KLM, HOP!) a de son côté baissé de 3,1% (7 millions de passagers) avec un taux d'occupation de 85,2% en repli de 1,4 point.

ARKEMA

Bostik, l'activité adhésifs de spécialités d'Arkema, développe ses capacités de production d'enduits et de poudres pour sols et carrelages, utilisant sa technologie de pointe de liants à base de polymères modifiés (PMB - Polymer Modified Binder), avec l'ouverture d'une nouvelle unité industrielle à Helsingborg en Suède. Acteur mondial occupant une position de leader dans les adhésifs pour les marchés de la construction, du grand public et de l'industrie, Bostik renforce sa présence pour répondre à la demande croissante du marché en Europe du Nord et dans les pays baltiques.

NEOPOST

Neopost, deuxième fournisseur mondial de solutions de traitement du courrier, a annoncé la finalisation de l'acquisition d'icon Systemhaus GmbH, le spécialiste allemand des solutions de gestion de la communication client, conformément à l'accord signé en juin 2016. La société icon sera consolidée à partir du 1er juillet 2016.

VALNEVA

Valneva, société dans l'industrie des vaccins, a annoncé que le groupe avait réussi à générer un candidat vaccin inactivé et hautement purifié contre le virus Zika (ZIKV) en utilisant comme plateforme de production son vaccin contre l'encéphalite japonaise qui a déjà été approuvé par plusieurs autorités réglementaires dont les autorités nord-américaines (FDA, Health Canada) et européennes (EMA), et qui est aujourd'hui commercialisé aux Etats-Unis, en Europe, au Canada et dans d'autres territoires sous les marques IXIARO/JESPECT.

Les chiffres macroéconomiques

L'indice de la production industrielle de mai pour la France est attendu à 8h45.

Aux Etats-Unis, les créations d'emplois et taux de chômage en juin sont attendus à 14h30.

Vers 8h25, l'euro cote 1,1081 dollar, en hausse de 0,19%.

Hier à Paris

Après trois séances consécutives de baisse dans le sillage du Brexit, les marchés actions ont rebondi, soutenus par des bonne nouvelles en provenance des Etats-Unis. A la veille du rapport mensuel du département du Travail américain, les investisseurs ont été rassurés des statistiques témoignant de l'amélioration du marché de l'emploi. L'enquête ADP a révélé qu'en juin, le nombre d'emploi créés dans le secteur privé avait atteint 172 000 contre un consensus de 152 000 emplois. A la clôture, le CAC 40 a gagné 0,8% à 4 117,85 points et l'EuroStoxx a grimpé de 0,68% à 2 780,10 points.

Hier à Wall Street

Les marchés américains ont terminé en ordre dispersé. Sur fond de craintes et d’incertitudes concernant les conséquences économiques du Brexit, les indices ont résisté grâce à de nouvelles statistiques favorables. Les Etats-Unis ont ainsi créé plus d’emplois dans le secteur privé en juin. Le retournement à la baisse des cours du pétrole à la suite d’un repli plus faible que prévu des stocks a ensuite pesé sur les valeurs pétrolières. Le Dow Jones s’est effrité de 0,13% à 17 895,88 points tandis que le Nasdaq Composite a gagné 0,36% à 4 876,81 points.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant