Morning meeting AOF France / Europe - Petite hausse en vue, les marchés attendent l'emploi américain

le
0

(AOF) - Les Bourses européennes devraient entamer la journée en légère hausse. La prudence sera toutefois de mise dans l'attente des chiffres officiels de l'emploi américain en août à 14h30. Les économistes interrogés par Reuters tablent en moyenne sur 180 000 créations d'emplois après les 255 000 de juillet. La spéculation sur une toute prochaine hausse des taux de la Fed s'est atténuée depuis hier et la contraction inattendue de l'activité manufacturière aux Etats-Unis. Les ventes décevantes de voitures dans le pays témoignent également de la fragilité relative de la première économie du monde.

L'analyse technique du CAC 40

Du point de vue de l'analyse graphique, le bureau d'études DayByDay observe la formation d'une seconde bougie noire avec une longue mèche haute. Les volumes, à 3.15 milliards d'euros, ne permettent pas de privilégier un directionnel fort. La lecture haussière, dûe au franchissement de la résistance à 4443 points, est toujours mise à mal mais pas invalidée. La tendance reste positive.

Les valeurs à suivre aujourd'hui

BLUE SOLUTIONS

Blue Solutions, filiale du groupe Bolloré spécialisé dans le stockage d'électricité et les véhicules électriques, a plus que doublé son bénéfice net part du groupe (+115%) à 9 millions d'euros et doublé son résultat opérationnel à 8 millions. Le groupe a profité de la hausse des ventes de packs de batteries à Bluecar et à la poursuite de la diminution des coûts de fabrication. L'Ebitda semestriel de Blue Solutions a augmenté de 31% à 16 millions d'euros et son chiffre d'affaires a progressé de 4% à 66 millions.

BOLLORE

Bolloré a enregistré un bénéfice net part du groupe de 343 millions d'euros au premier semestre, en repli de 27%, et un résultat opérationnel de 305 millions en baisse de 10%. Ce recul s'explique principalement par la baisse des résultats de l'activité transport et logistique. La bonne marche de la commission de transport dans le monde et des terminaux portuaires en Afrique n'a pas permis de compenser la baisse du résultat de la logistique en Afrique, consécutive à la chute des cours du pétrole et des prix des matières premières.

EUTELSAT

Eutelsat Communications regrette la perte du satellite AMOS-6 détenu par Spacecom. L'impact sur le chiffre d'affaires est estimé à environ 5 millions d'euros pour l'exercice 2016-17, à 15 millions d'euros pour l'exercice 2017-18 et à entre 25 à 30 millions d'euros pour l'exercice 2018-19. Les coûts opérationnels liés à ce projet qui seront économisés permettront de compenser partiellement l'impact au niveau de la marge d'EBITDA. Tous les objectifs financiers publiés le 29 juillet 2016 sont confirmés.

STEF

Stef a réalisé au premier semestre 2016 un résultat net part du groupe de 30,8 millions d'euros, en hausse de 98,9%. Le résultat opérationnel du spécialiste de la logistique du froid a bondi de 81,5% à 49,2 millions. L'amélioration de la marge opérationnelle (4,1% du chiffre d'affaires hors négoce contre 2,3% au premier semestre 2015) a été portée par l'évolution positive de la contribution de toutes les activités du groupe.

Les chiffres macroéconomiques

Les prix à la production en juillet de la zone euro tomberont à 11h.

Aux Etats-Unis, le marché prendra connaissance à 14h30 des créations d'emploi et du taux de chômage d'août. La balance commerciale de juillet est également attendue. Les commandes à l'industrie en juillet seront dévoilées à 16h.

Vers 8h30, l'euro cote 1,1193 dollar, en baisse de 0,03%.

Hier à Paris

A l’instar de mercredi, la baisse des cours du pétrole (-2,4% à 45,9 dollars pour le baril de Brent) a fragilisé Wall Street, entrainant un retournement à la baisse des Bourses européennes dans l'après-midi. Le FMI a de plus averti qu’il pourrait de nouveau réduire sa prévision de croissance mondiale en 2016, actuellement de +3,1%. A Paris, Pernod Ricard s’est distingué grâce à des résultats annuels solides. Les valeurs liées au pétrole ont fini en repli. Si l’indice CAC 40 a fini en hausse de 0,03% à 4 439,67 points, l’EuroStoxx a cédé 0,19% à 3 017,49 points

Hier à Wall Street

En baisse une bonne partie de la séance, les marchés américains se sont finalement retournés à la hausse. Les investisseurs ont pris acte de la contraction inattendue de l'activité manufacturière aux Etats-Unis en août. L'ISM est tombé à 49,4, sous le seuil des 50 qui sépare contraction et expansion de l'activité. Wall Street attend vendredi la publication du rapport mensuel sur l'emploi américain. Au chapitre des valeurs, les prévisions décevantes de Salesforce ont été sanctionnées. Le Dow Jones a gagné 0,10% à 18 419,30 points. Le Nasdaq Composite a progressé de 0,27 à 5 227,21 points.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant