Morning meeting AOF France / Europe - Petite hausse en vue

le
0

(AOF) - Les marchés actions européens devraient ouvrir en petite hausse au lendemain du statut quo de la Fed. Les publications financières animeront la séance, BNP Paribas a publié un bénéfice net stable tandis que Renault a fait état de résultats semestriels en hausse. Les investisseurs resteront attentifs aux indicateurs économiques et notamment les inscriptions hebdomadaires au chômage à 14h30 qui devraient définir la tendance à Wall Street. Par ailleurs, les cours du pétrole remontent, le baril de Brent gagne 0,37% à 43,52 dollars, ce qui pourrait soutenir les marchés actions.

L'analyse technique du CAC 40

Du point de vue de l'analyse graphique, le bureau d'études DayByDay observe la formation d'une nouvelle bougie blanche avec une mèche haute sur la MM 200 jours descendante. Précédée d'un gap haussier, cette bougie montre la force du courant acheteur. Les publications du FOMC hier soir n'ont pas eu d'impact significatif. DayByDay conserve un biais haussier : la résistance à 4493.06 points est visée. La clôture au-dessus de la moyenne mobile à 200 jours constituerait alors un signe de force de la tendance en cours.

Les valeurs à suivre aujourd'hui

BNP PARIBAS

Première banque française à dévoiler ses comptes du deuxième trimestre, BNP Paribas a annoncé un résultat net part du groupe de 2,560 milliards d'euros, en hausse de 0,2% par rapport au deuxième trimestre 2015. Il est supérieur au consensus Inquiry Financial de 2,52 milliards d'euros. Hors effet des éléments exceptionnels, il s'est établi à 2,190 milliards d'euros, en repli 4,8%. Les éléments exceptionnels après impôts sont de + 370 millions d'euros au deuxième trimestre 2016 contre + 255 millions d'euros au deuxième trimestre 2015.

TECHNICOLOR

Au premier semestre 2016, Technicolor a enregistré une perte nette de 52 millions d'euros après un bénéfice de 48 millions d'euros sur la même période en 2015. L'Ebitda ajusté des activités poursuivies du spécialiste des technologies de l’image et du son s'est élevé à…5 millions d'euros, en hausse de 8,4%, soit 11% du chiffre d'affaires contre 15,4% l'an dernier. Le chiffre d'affaires des activités poursuivies s'est élevé à 2,240 milliards d'euros en hausse de plus de 50% à taux de change constants

COFACE

Coface a réalisé au premier semestre un résultat net, part du groupe de 25,6 millions d’euros, en retrait de 61,3%, et un résultat opérationnel de 51,8 millions d’euros, en recul de 49,6%. Le spécialiste de l'assurance-crédit a également dévoilé un ratio de sinistralité net de réassurance en progression de 8,8 points à 60,8%. Le chiffre d’affaires a reculé de 5,7% à 716,7 millions d’euros. Sa baisse est plus limitée hors effets de change : -3,4%. Coface a aussi dévoilé un ratio de couverture des besoins en fonds propres de 155%.

ACCORHOTELS

Au premier semestre 2016, AccorHotels a enregistré un résultat net part du groupe de 74 millions d'euros après 91 millions l'an dernier. Le résultat d'exploitation a baissé de 8,9% (- 4% à périmètre et change constant) à 239 millions d’euros. La marge d’HotelServices se contracte de 4,9 points à 21,5%, sous l’effet de la montée en charge du plan digital, et des investissements liés à la place de marché et à onefinestay.

CAPGEMINI

Fort d’une " très bonne performance " au premier semestre 2016, Capgemini a relevé son objectif de marge pour l’année. Le groupe de conseil et de services informatiques cible désormais une marge opérationnelle se situant entre 11,3% et 11,5% (entre 11,1% et 11,3% auparavant). Par ailleurs, le groupe a réaffirmé son objectif d’enregistrer en 2016 une croissance du chiffre d’affaires à taux de change constants comprise entre 7,5% et 9,5% et de générer un free cash-flow organique supérieur à 850 millions d’euros.

Les chiffres macroéconomiques

Les constructions de logements en juin seront publiées à 8h45 en France. En Allemagne, les demandeurs d'emplois et le taux de chômage de juillet sont attendus pour 9h55. En zone euro, les indices du climat des affaires et du sentiment économique en juillet seront donnés à 11h. Enfin, à 14h, la première estimation de l'inflation de juillet sera révélée en Allemagne.

Côté Etats-Unis, les inscriptions hebdomadaires au chômage seront publiées à 14h30.

A 8h20, l'euro est en hausse de 0,3% à 1,1088 dollar.

Hier à Paris

Les marchés européens ont fini en hausse à la faveur de résultats d’entreprise meilleurs que prévu. Ils ont aussi profité de la perspective d’un plan de relance de 242 milliards d’euros au Japon. Paris s’est distingué parmi les grandes places boursières à la faveur des bonnes performances de Peugeot, LMVH, Valeo, Atos… Le CAC 40 est même repassé temporairement en cours de séance au-dessus de son niveau d’avant le vote sur Brexit. La sanction du jour a touché Ingenico. L’indice CAC 40 a clôturé en hausse de 1,19% à 4 446,96 points et l’EuroStoxx 50 a gagné 0,69% à 2 999,48 points.

Hier à Wall Street

Les marchés américains ont fini en léger repli (-0,12% pour le S&P500, l'indice le plus représentatif) une séance marquée par la décision de la Fed de ne pas modifier sa politique monétaire. Un statu quo attendu qui a été accompagné de commentaires positifs sur l'économie, ouvrant ainsi la porte à une hausse des taux cette année. Le début de la journée avait été dominé par les résultats d'entreprise, ceux Apple et de Boeing étant appréciés. L'indice Dow Jones a clôturé sur une baisse symbolique de 0,01% à 18 472,17 points tandis que le Nasdaq Composite a gagné 0,58% 5 139,81 points.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant