Morning meeting AOF France / Europe - Petite hausse en vue

le
1

(AOF) - Les principaux marchés actions européens sont attendus en légère hausse ce vendredi dans le sillage du nouveau record décroché hier soir par le Dow Jones. Les investisseurs devraient faire preuve de prudence. Depuis le début de la semaine, les indices comme le CAC 40 ou l'Euro Stoxx 50 ont en effet gagné environ 3% grâce à l'inattendue victoire de Donald Trump. Au chapitre des entreprises, Altice a publié jeudi soir des résultats supérieurs aux attentes au troisième trimestre. Ce matin, Allianz, premier assureur européen, a dévoilé un bénéfice net supérieur aux attentes, en hausse de 37%.

L'analyse technique du CAC 40

Du point de vue de l'analyse graphique, le bureau d'études DayByDay observe la formation d'une bougie noire après le test du haut de l'intervalle de consolidation à 4608 points avec une mèche haute significative. Les volumes ont encore été très importants, à 6.46 milliards d'euros, signe que les investisseurs reviennent en masse sur le marché. Techniquement, ce n'est que lorsqu'un signal en clôture sera donné -au-delà de l'une des deux bornes 4608/4293 points- qu'une tendance pourra être validée.

Les valeurs à suivre aujourd'hui

DNXCORP

DNXcorp, spécialisé dans le développement et la valorisation d’audience sur Internet, a réalisé un chiffre d’affaires du troisième trimestre 2016, arrêté au 30 septembre, de 10,7 millions d'euros, en recul de 9,7% par rapport à l’exercice précédent et de 2,8% par rapport au deuxième trimestre 2016. Les activités Divertissement se sont repliées de 15,8% sur un an. L'activité e-Commerce Produits a chuté de 17,8%. Le site souffre du manque d'une version mobile efficace, prévue avant la fin de l'année.

ELIS

Elis, le leader multi-services de la location-entretien de linge plat, de vêtements de travail et d'équipements d'hygiène et de bien-être, poursuit sa stratégie de consolidation de ses marchés clés et annonce avoir signé un accord portant sur l'acquisition de Puschendorf Textilservice en Allemagne. La finalisation de la transaction est soumise aux conditions réglementaires classiques ; celle-ci devrait avoir lieu avant la fin de l'année.

MEDIA 6

A l'issue du quatrième trimestre de l'exercice 2015/2016, clos fin septembre, Media 6 a réalisé un chiffre d'affaires consolidé de 70,1 millions d'euros, en progression de 11,3%. Cette progression tient compte de l'intégration à compter du 1er avril 2015 de la société Ateliers Normand. Le spécialiste du marketing sur le point de vente explique que dans ce contexte, la tenue des marges et le contrôle des frais fixes permettent d'anticiper sur l'année un résultat opérationnel en nette progression par rapport à l'an dernier malgré des éléments non récurrents.

SFR

Au troisième trimestre, l'Ebitda ajusté de SFR s'est élevé à 1,04 milliard d'euros, en légère hausse de 0,6%, et son chiffre d'affaires a baissé de 2,4% à 2,8 milliards d'euros. Hors l'impact des tarifs européens de roaming sur le marché de détail de mai 2016, et en données proforma pour les acquisitions récentes d'activités médias, la baisse est de 2%. En termes d'activité commerciale, SFR a perdu 75 000 clients sur la fibre et DSL et 73 000 dans le mobile.

Les chiffres macroéconomiques

L'inflation en Allemagne est ressortie à 0,7% sur un an et à 0,2% sur un mois en octobre. Il s'agit du niveau le plus élevé depuis octobre 2014.

Aux Etats-Unis, les investisseurs prendront connaissance à 16h de la première estimation de l'indice de confiance du consommateur (Michigan) pour novembre.

Vers 8h30, l'euro 1,0909 dollar, en hausse de 0,22%.

Hier à Paris

Les marchés actions européens ont finalement terminé en baisse, sous l'effet de prises de bénéfices, après avoir passé la quasi-totalité de la séance dans le vert. Après s'être approché en début de séance de son plus haut annuel de 4 607,69 points, le CAC 40 termine en baisse de 0,28% à 4 530,95 points et l'EuroStoxx 50 finit à -0,4% à 3 043,98 pts. Côté valeurs, plusieurs publications ont été à l'honneur : à Paris, Vivendi a bondi soutenu par des performances plus solides que prévu au troisième trimestre. A l'inverse, Engie a terminé en forte baisse après des résultats à neuf mois décevants.

Hier à Wall Street

Wall Street a clôturé en ordre dispersé. Pour les investisseurs, la politique de relance budgétaire et fiscale que souhaite mettre en œuvre Donald Trump devrait soutenir l'économie et l'inflation. Au niveau sectoriel, les valeurs liées aux infrastructures, à l'énergie et à la défense ont tiré leur épingle du jeu. Le Dow Jones a gagné 1,17% à 18 807,88 points après avoir atteint un record de 18 873,66 points. Le Nasdaq en revanche a cédé 0,81% à 5 208,80 points, le secteur technologique devrait moins profiter de la générosité du futur président.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.