Morning meeting AOF France / Europe - Ouverture timide en perspective, Apple risque de peser

le
0

(AOF) - Les marchés actions européens pourraient entamer en léger repli une séance marquée par une nouvelle salve de publications d'entreprises telles qu'Adidas, Total, Peugeot, CapGemini, STMicroelectronics et Bic. Les valeurs technologiques pourraient pâtir des résultats décevants dévoilés hier soir par Apple. Le titre du groupe à la pomme a chuté de 6% hier soir après l'annonce d'une baisse de 16% de ses ventes d'iPhone au premier trimestre, du jamais vu. Comme depuis le début de la semaine, la prudence sera de mise dans l'attente du communiqué de politique monétaire de la Fed à 20h.

L'analyse technique du CAC 40

Du point de vue de l'analyse graphique, le bureau d'études DayByDay observe la formation d'une bougie noire, la quatrième, avec des mèches haute et basse conséquentes, le tout dans des volumes classiques de 3 milliards d'euros. Les vendeurs contrôlent toujours ce marché et ils mettent une pression baissière, dans le sillage d'un NASDAQ faible. Néanmoins, DayByDay conserve son biais haussier au-dessus de 4515 points et anticipe la création de nouveaux plus hauts dans les jours à venir.

Les valeurs à suivre aujourd'hui

GROUPE PSA

Le chiffre d'affaires de Groupe PSA (ex-PSA Peugeot Citroën) au premier trimestre 2016 s'est élevé à 12,99 milliards d'euros, dont 8,79 milliards pour la division Automobile. A taux de change constant, le chiffre d'affaires du groupe a progressé de 1,5%. Au sein de la division Automobile, la progression de 3,9% des volumes de vente hors Chine n'a compensé que partiellement les effets négatifs des taux de change (-4,4%).

INGENICO

Ingenico a réalisé au premier trimestre un chiffre d'affaires de 552,2 millions d'euros, en progression de 11% en données publiées. La croissance organique du spécialiste des transactions sécurisées s'est élevée à 15%. Le chiffre d'affaires s'est élevé à 388 millions d'euros pour les terminaux de paiement, en hausse de 21% en comparables, et 164 millions d'euros pour les services de paiement, en progression de 3%.

TF1

TF1 a vu ses comptes passer dans le rouge au premier trimestre, avec une perte nette de 13,1 millions d'euros, à comparer avec un bénéfice net de 32,7 millions un an plus tôt à la même époque. La performance du premier trimestre 2015 incluait cependant le résultat de la déconsolidation d'Eurosport France de 33,7 millions d'euros. La base de comparaison est également défavorable concernant le résultat opérationnel courant de TF1 : ce dernier a reculé de 47,3% à 14,8 millions d'euros au premier trimestre.

VALEO

Pour son premier trimestre 2016, Valeo a dévoilé un chiffre d’affaires consolidé de 3,917 milliards d’euros, en hausse de 10 % à périmètre et taux de change constants (+ 9,4 % publié). Les variations des taux de change ont un impact négatif de 1 %. Les changements de périmètre ont un impact positif de 1 % sur la période : la société peiker, acquise fin février 2016, contribue au chiffre d’affaires du 1er trimestre de l'équipementier automobile à hauteur de 31 millions d’euros.

Les chiffres macroéconomiques

L'enquête de conjoncture auprès des ménages français en avril est attendue à 8h45.

Aux Etats-Unis, les promesses de ventes immobilières en mars seront dévoilées à 16h. Le communiqué du Comité de politique monétaire de la Fed tombera à 20h.

Vers 8h25, l'euro est quasi stable à 1,1295 dollar.

Hier à Paris

Bien orientés ce matin grâce à des publications d’entreprise favorables, les marchés européens ont fini en léger retrait, gagnés par la nervosité à la veille de la décision de la Fed. Le secteur bancaire européen a bénéficié des résultats moins mauvais que prévu de l’établissement britannique Standard Chartered. A Paris, les investisseurs ont salué la performance opérationnelle d’Orange et sanctionné les ventes d’Air Liquide. En fin de séance, Fnac a annoncé avoir le soutien de 51,8% du capital de Darty. Le CAC 40 a cédé 0,28% à 4 533,18 pts et l’EuroStoxx 50 a grappillé 0,12% à 3 121,19 pts.

Hier à Wall Street

Les marchés américains ont manqué de vigueur hier alors que le comité de politique monétaire de la Fed a commencé sa réunion de deux jours. Dans l’attente de sa décision sur les taux - les investisseurs anticipent un statu quo mais estiment que Janet Yellen pourrait suggérer un prochain relèvement en juin - la prudence a donc dominé. Les opérateurs ont en plus mal réagi à des indicateurs décevants - les commandes de biens durables ont moins progressé que prévu en mars - et des résultats d’entreprises mitigés. Le Dow Jones a gagné 0,07% à 17 990,32 pts et le S&P500 0,19% à 2 091,70 pts.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant