Morning meeting AOF France / Europe - Nouvelle hausse attendue, les données économiques au premier plan

le
0

(AOF) - Les marchés européens devraient débuter la séance sur une note légèrement positive. Toute nouvelle information venant de la future présidence Trump aura la priorité, comme lors des derniers jours. Cette journée sera marquée par de nombreuses statistiques économiques. Alors que la croissance allemande a déçu au troisième trimestre, les investisseurs attendent notamment la confiance des investisseurs allemands et les ventes au détail aux Etats-Unis. A Paris, l’Etat souhaiterait récupérer tout ou partie du crédit d’impôts de Société Générale dans l’affaire Kerviel.

L'analyse technique du CAC 40

Du point de vue de l'analyse graphique, le bureau d'études DayByDay observe la formation d'une troisième bougie noire avec des mèches significatives. Cela montre une forte bataille entre acheteurs et vendeurs, qui n'a pas encore trouvé de vainqueur : la baisse des volumes à 3,74 milliards d'euros le confirme. Le haut de l'intervalle de consolidation à 4608 points bloque toujours la progression des cours : il faut une clôture au-dessus de cet obstacle pour confirmer la mise en place d'une nouvelle impulsion haussière vers 4790 points.

Les valeurs à suivre aujourd'hui

GECI INTERNATIONAL

Le chiffre d'affaires de Geci International a bondi de 69% au deuxième trimestre, clos fin septembre, à 6 millions d'euros. Sur les six premiers mois de l’exercice, le chiffre d’affaires du spécialiste de l’ingénierie de haute-technologies atteint 11,50 millions, en croissance de 191%. La progression de l'activité reflète notamment l'intégration de groupe Eolen sur six mois - contre deux l'an passé.

TELEPERFORMANCE

Teleperformance a enregistré un chiffre d'affaires de 910 millions d'euros au troisième trimestre, en croissance en données comparables de 9,7%, en accélération par rapport au premier semestre 2016 (6,8%). La croissance s’établit à 8,7 % à données publiées, après notamment la prise en compte de l’effet positif de l’appréciation du real brésilien par rapport à l’euro sur le trimestre et de l’acquisition de LanguageLine Solutions LLC.

SOLOCAL

Benjamin Jayet, premier actionnaire de Solocal Group avec 7% du capital, crée aujourd'hui l'association Les actionnaires de Solocal Group. "Contre la finance opaque qui a conduit leur entreprise à l'impasse actuelle, l'association appelle au rejet de l'accord proposé le 3 novembre, et demande une réouverture de la négociation sur la dette, avec, en préalable, une information complète et publique sur les liens de chaque personne autour de la table avec les actionnaires et les créanciers", précise le communiqué.

BOLLORE

Bolloré a enregistré en données publiées un chiffre d'affaires du troisième trimestre 2016 de 2,403 milliards d'euros, en retrait de 10 %. A périmètre et taux de change constants, il est en recul de 8 %. Cette évolution résulte principalement du recul de 20 % de l'activité logistique pétrolière consécutif à la baisse des volumes et des prix des produits pétroliers. Elle intègre également un repli des activités transport et logistique (-9 %) et la progression des activités communication (+2 %) et stockage d'électricité et solutions (+15 %).

Les chiffres macroéconomiques

La croissance allemande a déçu au troisième trimestre, ressortant en hausse de 0,2%, à comparer au consensus Reuters de +0,3%. Elle a ralenti par rapport au deuxième trimestre où elle s'était élevée à +0,4%, mais aussi par rapport au premier trimestre (+0,7%).

Les investisseurs attendent pour la France, l'indice définitif des prix à la consommation d'octobre et le nombre de créations d'entreprises en octobre à 8h45.

Ces statistiques seront suivies à 11 heures de l'indice ZEW du sentiment des investisseurs allemands en novembre et de la deuxième estimation de la croissance de la zone euro du deuxième trimestre.

Aux Etats-Unis, les ventes au détail et les prix des importations d'octobre seront connus à 14h30, en même temps que l'indice manufacturier de la Fed New York de novembre.

Enfin, les stocks des entreprises en septembre seront connus à 16 heures.

L'euro gagne 0,28% à 1,0773 dollar.

Hier à Paris

Les marchés européens ont débuté la semaine dans le vert, soutenus par les secteurs qui devraient bénéficier du programme économique de Donald Trump, tel qu’il commence à se dessiner. Les tensions sur les marchés obligataires ont soutenu les financières. Les baisses des impôts et les projets d’infrastructure envisagés par Donald Trump devraient en effet creuser le déficit et soutenir la croissance et l’inflation. L’indice CAC 40 a clôturé en hausse de 0,43% à 4 508,55 points et l’EuroStoxx50 s’est adjugé 0,32% à 3 039,80 points.

Hier à Wall Street

L'environnement politique post-élection reste propice à la volatilité sur les marchés financiers américains. Les investisseurs restent dans l'expectative alors que Donald Trump commence à constituer l'équipe de la Maison-Blanche. Dans la perspective de ses premières mesures, qui pourraient creuser le déficit et soutenir l'inflation, le dollar a encore progressé, pesant sur les actions. Parallèlement, le cours du pétrole a terminé dans le rouge, aussi pénalisé par la hausse de la production de l'Opep en octobre. Le Dow Jones a gagné 0,11% à 18 868,69 pts et le S&P a cédé 0,01% à 2 164,20 pts.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant