Morning meeting AOF France / Europe - Nouveau repli attendu, les pétrolières mises sous surveillance

le
0

(AOF) - Déjà dans le rouge hier, les marchés européens sont attendus en repli à l’ouverture. Les investisseurs continuent de s’inquiéter à propos de la santé de l’économie chinoise. Si les places Boursières asiatiques évoluent en ordre dispersé ce matin, on notera la hausse de plus de 2% de Shanghai. Le secteur pétrolier sera à surveiller, S&P ayant placé la note des grands groupes européens sous surveillance avec implication négative. Le marché pétrolier est pour sa part de nouveau en baisse après avoir fortement reculé hier : -4,9% pour le Brent.

L'analyse technique du CAC 40

Du point de vue de l'analyse graphique, le bureau d'études DayByDay observe la formation d'une bougie noire avec une mèche basse significative, dans des volumes toujours importants à 3,3 milliards d'euros. La résistance descendante est franchie mais le niveau horizontal à 4465 points est toujours défendu par les vendeurs. Cet obstacle conditionne une éventuelle poursuite de la reprise et constitue donc un point idéal pour reprendre un avis négatif. DayByDay surveille le test de ce niveau.

Les valeurs à suivre aujourd'hui

SFC

Société Française de Casinos (SFC) a annoncé hier soir la finalisation de sa prise de participation au capital du casino de Leucate et l'acquisition définitive du casino de Chamonix. Selon les termes de l'accord, SFC a acquis 49% du capital d'une nouvelle filiale Société Franco-Belge de Casinos, dont le solde est détenu par le casinotier belge Circus, qui détient désormais 100% du capital du casino de Leucate. Le groupe a également acquis 100% du capital du casino de Chamonix. Les deux entités seront consolidées dans les comptes de SFC à compter du 1er février 2016.

AB SCIENCE

AB Science, société pharmaceutique spécialisée dans la recherche, le développement et la commercialisation d'inhibiteurs de protéines kinases (IPK), annonce aujourd'hui que, suite à la réunion de pré-soumission de la demande d'autorisation de mise sur le marché (AMM) auprès de l'agence européenne du médicament (EMA), les rapporteurs acceptent d'examiner le dossier d'enregistrement du masitinib dans le traitement de la mastocytose systémique sévère chez l'adulte.

FIMALAC

Fimalac a vu son chiffre d'affaires bondir à 261,5 millions d'euros en 2015, à comparer avec les 114,8 millions de 2014. Le secteur Digital de Fimalac, à travers Webedia, a contribué à hauteur de 134,7 millions d'euros au chiffre d'affaires consolidé de l'exercice 2015 par rapport à 62,3 millions en 2014. Cette progression sensible résulte à la fois d'une croissance organique soutenue et de l'effet des développements réalisés, tant en France qu'à l'étranger.

SANOFI

Sanofi Pasteur a annoncé le lancement d'un projet visant à mettre au point un vaccin pour la prévention de l'infection et de la maladie à virus Zika. Il n'existe à ce jour aucun vaccin ni traitement spécifique contre cette infection, a souligné la division vaccins de Sanofi. Cette dernière explique être en tête dans le domaine des vaccins contre les virus appartenant à la famille du virus Zika (ZIKV), avec des vaccins déjà homologués contre la fièvre jaune, l'encéphalite japonaise et, plus récemment, la dengue.

Les chiffres macroéconomiques

Les investisseurs attendent le nombre de demandeurs d'emploi et le taux de chômage en janvier en Allemagne à 9h55. Les prix à la production de décembre et le taux de chômage en décembre pour la zone euro seront connus à 11 heures.

Ce matin, l'euro progresse légèrement contre le dollar à 1,0905.

Hier à Paris

En cette première séance de février, la cause de la baisse des marchés européens a des airs de déjà vu : les craintes à propos de la croissance chinoise. L’indice des directeurs d’achats officiel publié ce matin montre en effet que la contraction du secteur manufacturier s’est aggravée en janvier. Il est ressorti à 49,4 contre 49,7 en décembre et un consensus de 49,6. A Paris, Vallourec a échappé à la baisse après avoir annoncé une augmentation de capital de 1 milliard d'euros. L’indice CAC 40 a clôturé en recul de 0,56% à 4 392,33 points et l’EuroStoxx 50 a cédé 0,79% à 3 021,01 points.

Hier à Wall Street

Les marchés américains se sont redressés en seconde partie de séance pour finir proches de l'équilibre. Ils ont finalement bien résisté aux mauvaises nouvelles constituées par la nouvelle contraction du secteur manufacturier chinois en janvier et la chute des cours du pétrole. Le baril de WTI a ainsi clôturé en repli de 6%. Wall Street a bénéficié de la bonne orientation des valeurs technologiques, notamment Alphabet (société-mère de Google) qui publiait ses comptes après la clôture. L'indice Dow Jones a clôturé en repli de 0,10% à 16 449,18 points tandis que le Nasdaq Composite a gagné 0,14%

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant