Morning meeting AOF France / Europe - Les prises de bénéfices devraient encore peser sur la tendance, en attendant la BCE

le
0

(AOF) - L'ajustement des indices actions européens devrait se poursuivre aujourd'hui après leur légère baisse déjà enregistrée hier. Les prises de bénéfices vont encore largement impacter la tendance après trois semaines consécutives de progression. Les investisseurs vont également limiter leurs prises de risques alors que la pression monte à quelques jours de la réunion de la BCE attendue jeudi. C'est lors de ce comité que les gouverneurs pourraient réviser leur politique et annoncer de nouvelles mesures de soutien. Ce matin est aussi attendue la deuxième estimation de la croissance de la zone euro.

L'analyse technique du CAC 40

Du point de vue de l'analyse graphique, le bureau d'études DayByDay observe la formation d'une petite toupie blanche, sans corps significatif ni volumes importants (2.70 milliards d'euros seulement). L'indice CAC 40 reprend sa respiration depuis 4 jours au sein d'un intervalle étroit à 4406.84-4465 points. Il faut sortir de ce range pour reprendre une tendance plus marquée : en attendant, un biais neutre est conservé.

Les valeurs à suivre aujourd'hui

AIR FRANCE-KLM

Air France-KLM a fait état d'un trafic passagers-Total groupe (Air France, KLM, HOP!, Transavia) en progression de 5,2% au mois de février. L'activité passage réseaux (Air France, KLM, HOP!) a enregistré une croissance de 5,3% et l'activité Transavia a représenté une hausse de 4,1%. L'activité cargo accuse pour sa part une baisse de trafic de 9,7%, avec des capacités en repli de 6,5%. La compagnie aérienne indique en outre avoir transporté 6,3 millions de passagers le mois dernier (+6,3%), avec des capacités en hausse de 3,6% et un coefficient d'occupation de 83,6% (+1,3 point).

SWORD GROUP

Sword Group a vu, en 2015, son Ebitda progresser de 14,3% à 21,6 millions d'euros, soit une marge d'Ebitda de 15,7% (après 16,1% en 2014). Le chiffre d'affaires annuel de la SSII a augmenté de son côté de 17,5% à 137,6 millions. Après retraitement des fluctuations de taux de change, la croissance 2015 est de 15,1 %, soit une surperformance de 3,1 points par rapport à l'objectif annuel de 12%. Pour 2016, Sword prévoit une croissance organique 2016 à taux de change constant de 15% avec une marge d'Ebitda de 15 %.

BASTIDE LE CONFORT MEDICAL

Au cours du premier semestre 2015-2016, le groupe Bastide a réalisé un bénéfice net part du groupe de 3,64 millions d'euros, en recul de 2,5%, intégrant une hausse du poids des frais financiers (-1,1 millions contre -0,8 million) et de l’impôt. Son résultat opérationnel courant s'est élevé à 7,11 millions en croissance de 13,3%. La marge opérationnelle courante s'est ainsi maintenue à 7,5% du chiffre d’affaires. Enfin, le chiffre d'affaires de Bastide a été de 95,1 millions d'euros en hausse de +13,4%, dont +9,2% en organique.

SECHE ENVIRONNEMENT

Seche Environnement a vu son bénéfice net part du groupe bondir de plus de 72% à 16,8 millions d'euros en 2015, profitant notamment de la hausse de 53% du résultat des sociétés intégrées (RSI) qui s’établit à 17,9 millions d'euros en 2015. L'excédent brut d’exploitation du groupe (EBE) a atteint de son côté 88,1 millions d'euros au titre de l’exercice 2015, soit une progression de 7,3%. Il atteint 20,0% du chiffre d’affaires contributif contre 19,0% en 2014 (données pro forma).

Les chiffres macroéconomiques

En janvier, la production industrielle allemande a bondi de 3,3% par rapport au mois précédent, alors que les économistes interrogés par Reuters attendaient +0,5%. Le chiffre de décembre a été revu : la production industrielle a baissé ce mois-là de 0,3% alors qu'elle avait été annoncée en recul de 1,2%.

A 08h45 seront publiés les chiffres du commerce extérieur français de janvier, suivis, à 11h, par la deuxième estimation de la croissance au quatrième trimestre en zone euro.

L'OCDE présentera à 12h ses indicateurs avancés pour mars.

Vers 08h30, l'euro cote 1,1027 dollar en hausse de 0,11%.

Hier à Paris

Les marchés européens ont clôturé en légère baisse, pénalisés par des prises de bénéfices après avoir enchainé trois semaines consécutives de hausse. Ainsi, entre le 15 février, qui a marqué le début de ce rally, et vendredi soir, le CAC 40 s'est apprécié de plus de 8%, retrouvant son plus haut niveau depuis le 6 janvier. Les valeurs bancaires ont été particulièrement touchées par ce mouvement. La prudence est aussi de mise à quelques jours de la réunion de la BCE qui se tiendra jeudi. Le CAC 40 a perdu 0,32% à 4 442,29 points et l’EuroStoxx 50 a reculé de 0,54% à 3 021,1 points.

Hier à Wall Street

Les marchés américains ont terminé la première séance de la semaine en ordre dispersé. D'un côté, des prises de bénéfices ont pesé sur la tendance après une troisième semaine de hausse consécutive des indices actions américains comme européens. De l'autre côté, la forte progression des cours du pétrole a permis aux valeurs énergétiques de signer la plus forte hausse sectorielle du jour. L'indice sectoriel a réalisé sa meilleure série - cinq progressions de suite - depuis octobre dernier. Le Dow Jones a gagné 0,40% à 17 073,95 points et le Nasdaq a cédé 0,19% à 4 708,25 points.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant