Morning meeting AOF France / Europe - Les investisseurs prêts à faire une pause, Danone et Thales ont publié leurs résultats 2015

le
0

(AOF) - Les marchés européens pourraient ouvrir en légère baisse, après avoir enchainé plusieurs séances de progression et avoir signé leur première semaine de nette rebond depuis le début de l'année. Alors que cette hausse des derniers jours s'explique largement par le bond des cours du pétrole, le retournement à la baisse de ces derniers pourrait conforter les opérateurs dans leur souhait de faire une pause ce mardi. L'actualité des entreprises devrait être encore riche avec, notamment, les résultats annuels de Danone et de Thales. Ce dernier a relevé ses objectifs de croissance à moyen terme.

L'analyse technique du CAC 40

Du point de vue de l'analyse graphique, le bureau d'études DayByDay observe la formation d'une bougie blanche ayant permis le franchissement de la résistance descendante, mais dans des volumes en nette baisse (à peine 3 milliards d'euros). Un intervalle est maintenant défini : un soutien à 4182.33 points et une résistance à 4322 points. La sortie de cet intervalle constituera un signal de nouvelle tendance. En attendant, DayByDay conserve son avis neutre.

Les valeurs à suivre aujourd'hui

THALES

Thales a fait état pour 2015 d’un résultat net consolidé part du groupe de 765 millions d’euros en hausse de 7%. Mis en avant par le groupe, le résultat net ajusté part du groupe a bondi de son côté de 44% à 809 millions d’euros. L’Ebit annuel du spécialiste de l’électronique de défense a progressé de 23% (+18% en organique) à 1,2 milliard d’euros, profitant notamment d’une contribution positive (22 millions d’euros) de la filiale DCNS alors que cette dernière avait pesé sur les comptes de Thales à hauteur de 117 millions d’euros en 2014.

TRONICS

Tronics, concepteur et fabricant de nano et microsystèmes innovants, a signé un contrat d’industrialisation avec un fournisseur majeur de capteurs de gaz pour applications industrielles. Ce partenariat s’élève à 700 000 euros et aboutira en 2017 à la production pilote de détecteurs de gaz optiques à base de MEMS, avec un potentiel de revenus de fabrication entre 500 000 et 1 million d'euros par an.

OROLIA

Orolia a réalisé en 2015 un chiffre d’affaires en croissance de 22,8% à 98,7 millions d’euros (-2,3% à périmètre et taux de change constants). Avec un chiffre d’affaires approchant les 100 millions d’euros, le spécialiste mondial des applications GPS critiques est en ligne avec les indications communiquées lors de la publication du chiffre d’affaire du premier semestre. La croissance de l’exercice est portée principalement par l’intégration de Techno-Sciences acquis en mai 2014 et l’évolution favorable des principales devises de facturation du groupe (dollar et livre sterling).

GROUPE GORGE

Groupe Gorgé annonce être entré en négociations exclusives pour l'acquisitioN de l'activité de portes techniques pour le nucléaire développée par Portafeu, filiale du groupe Assa Abloy. Ce projet d'acquisition intervient alors que les perspectives du groupe dans le nucléaire sont importantes en France, notamment dans le cadre de la prise en compte des nouveaux requis de sécurité post Fukushima. Dans ce contexte, le groupe souhaite augmenter les moyens dont il dispose pour répondre plus efficacement et durablement aux besoins de ses clients.

Les chiffres macroéconomiques

Destatis, l'institut de statistique allemand, a confirmé que la croissance du PIB s'est élevée à +0,3% au quatrième trimestre par rapport aux trois mois précédents. En rythme annuel, la croissance allemande a été de 1,7% (+1,4% en données ajustées des effets calendaires).

A 08h45 seront publiées les enquêtes de conjoncture de l'Insee pour le mois de février ainsi que le nombre de logements neufs commercialisés au quatrième trimestre en France.

A 10h00, l'institut Ifo dévoilera son indice du climat des affaires de février en Allemagne.

Aux Etats-Unis, l'indice des prix immobiliers S&P/Case-Shiller de décembre sera publié à 15h00, suivi à 16h00, de l'indice de la confiance du consommateur de février et du nombre de logements revendus en janvier.

Vers 08h25, l'euro cote 1,1039 dollar en hausse de 0,13%.

Hier à Paris

Soutenues par la hausse des matières premières, les principales places boursières européennes ont terminé en hausse marquée. Comme souvent depuis le début de l'année, les indices actions ont réagi à l'évolution des cours du pétrole (+ de 7% à 31,76 dollars pour le WTI). Dans ce contexte, l'annonce du ralentissement de la croissance du secteur privé en Europe n'a pas perturbé les marchés. Au contraire, cette faiblesse devrait inciter la BCE à prendre de nouvelles mesures de soutien plus agressives. Le CAC 40 a gagné 1,79% à 4 298,70 points et l'Euro Stoxx 50 a grimpé de 2,17% à 2 933,25 pts.

Hier à Wall Street

Comme leurs homologues européens, les investisseurs américains sont-ils prêts à faire oublier un début d’année catastrophique pour les marchés ? S’il est trop tôt pour dire que le rebond actuel est durable, le fait que Wall Street a continué hier sur sa lancée de la semaine dernière, la meilleure aux Etats-Unis depuis le début de l’année. Le principal catalyseur de cette hausse a été la nouvelle progression du cours du pétrole (+6% à New York) dans la perspective d’une baisse de production aux Etats-Unis. Le Dow Jones a gagné 1,40% à 16 620,66 pts et le S&P s’est adjugé 1,45% à 1 945,50 pts.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant