Morning meeting AOF France / Europe - Les investisseurs devraient encore limiter leurs prises de risques

le
0

(AOF) - C'est encore une séance morose qui s'annonce sur les places financières européennes. Toujours nerveux tandis que se rapproche l'échéance présidentielle aux Etats-Unis, les investisseurs devraient une fois encore limiter les prises de risques et rester à l'écart des actifs les moins sûrs. La tendance pourrait toutefois évoluer tandis que de nombreuses statistiques sont attendues, notamment les PMI européens, et que de nombreuses entreprises ont publié leurs chiffres trimestriels. C'est notamment le cas de LafargeHolcim, de L'Oréal, d'Axa, d'Ubisoft ou encore de JCDecaux et Coface.

L'analyse technique du CAC 40

Du point de vue de l'analyse graphique, le bureau d'études DayByDay observe la formation d'une bougie blanche avec une longue mèche haute. Dans des volumes importants pour la période, à 3.18 milliards d'euros, l'indice CAC a tenté de rebondir sur le support ascendant renforcé par la MM 100 jours. Mais cette reprise a été contrée par les vendeurs et par la poursuite de la baisse américaine. Un excès baissier vers 4371 points est toujours possible avant une stabilisation.

Les valeurs à suivre aujourd'hui

LAFARGEHOLCIM

LafargeHolcim a plus que doublé son bénéfice net récurrent part du groupe au troisième trimestre à 680 millions de francs suisses (293 millions un an plus tôt), du fait notamment d'une diminution des coûts de fusion et de réorganisation et des gains provenant des désinvestissements. Le cimentier franco-suisse a aussi profité de l'amélioration de ses performances opérationnelles puisque son Ebitda trimestriel retraité a augmenté de 2,4% (+10,5% en données comparables) à 1,68 milliard de francs suisses. Le consensus Reuters était de 1,67 milliard de francs suisses.

AXA

Axa a réalisé sur neuf premiers mois de 2016 un chiffre d'affaires de 75,7 milliards d'euros, en hausse de 0,1%. En comparable, la progression est de 0,4%. Le spécialiste de la protection financière a indiqué que la croissance des activités dommages et assurance internationale avait été partiellement compensée par le léger recul des activités vie, épargne, retraite et gestion d’actifs. Le chiffre d’affaires économique a augmenté de 1% à 76 milliards, la différence avec la croissance du chiffre d’affaires provient principalement de la Chine et de l’Italie. En comparable, la hausse est de 1,3%.

UBISOFT

Ubisoft a relevé son objectif annuel de résultats à l’occasion de la publication de ses résultats du premier semestre. L’éditeur de jeux vidéo anticipe désormais un résultat opérationnel non-IFRS, c'est-à-dire hors éléments exceptionnels, entre 230 et 250 millions d’euros sur l’exercice 2016-2017, à comparer à 230 millions auparavant.

L'OREAL

Au troisième trimestre, le chiffre d'affaires de L'Oreal a progressé de 5,6% en données comparables et de 3,6% en données publiées à 6,153 milliards d'euros. Au 30 septembre 2016, les revenus du numéro un mondial de cosmétiques ont atteint 19,047 milliards d'euros en hausse de 4,7% en comparables et de 1,6% en publiées.

Les chiffres macroéconomiques

A 09h50, IHS-Markit publiera l'indice définitif des directeurs d'achat (PMI) Markit Composite d'octobre pour la France. Il sera suivi par l'indice allemand à 09h55 et l'indice de la zone euro à 10h00.

A 11h00, Eurostat dévoilera l'indice des prix à la production en septembre en zone euro.

Aux Etats-Unis, les investisseurs découvriront à 14h30 les créations d'emplois et le taux de chômage d'octobre ainsi que les chiffres de la balance commerciale de septembre.

A 08h30, l'euro cède 0,06% à 1,1099 dollar.

Hier à Paris

Les marchés européens ont terminé en légère baisse une séance hésitante, creusant leurs pertes en fin de journée. Après quatre séances consécutives de repli, les investisseurs ont d'abord tenté de revenir sur les indices actions à la faveur de quelques rachats à bon compte. Mais la volatilité a rapidement resurgi, rendant moins lisible l'évolution des indices actions. Le CAC 40, soutenu par les valeurs bancaires, a mieux résisté que les autres indices, terminant presque à l'équilibre (-0,07%) à 4 411,68 points. L’EuroStoxx 50 a perdu 0,22% à 2 973,49 points alors que le Dax a perdu 0,36%.

Hier à Wall Street

Toujours pas de rebond à Wall Street. Pour la huitième fois de suite, les marchés américains ont clôturé en repli une séance encore marquée par une forte volatilité, directement liée aux incertitudes sur le résultat de l’élection présidentielle du 8 novembre alors que l’écart se resserre entre Clinton et Trump. Parmi les actifs risqués subissant le plus de dégagements se trouve le pétrole qui a encore reculé hier, pesant sur la tendance. Enfin, les perspectives décevantes de Facebook ont pénalisé le secteur tech. Le Dow Jones a perdu 0,16% à 17 930,67 pts et le S&P500 0,44% à 2 088,66 pts.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant