Morning meeting AOF France / Europe - Les indices prêts à rebondir ?

le
0

(AOF) - Les marchés européens sont attendus proches de l'équilibre à l'ouverture après avoir enchainé quatre séances consécutives de net repli. L'actualité des banques centrales, au lendemain du statu quo de la Fed, pourrait occuper les esprits avec la réunion de la BoE en début d'après-midi. De plus, les investisseurs resteront attentifs aux derniers soubresauts de la campagne présidentielle américaine. Troisième facteur à surveiller : l'euro au plus haut depuis près d'un mois. Enfin, de nombreuses entreprises sont à l'honneur : Hermès, Bonduelle, Société Générale, Orpéa ou encore Veolia.

L'analyse technique du CAC 40

Du point de vue de l'analyse graphique, le bureau d'études DayByDay observe la formation d'une bougie noire après l'ouverture d'un gap baissier. La rupture du support à 4497 points a provoqué un mouvement baissier important, dans des volumes toujours moyen à 2.94 milliards d'euros. Le support ascendant, confondu avec la moyenne mobile à 100 jours, est maintenant atteint : un excès baissier est toujours possible vers 4371 points avant une stabilisation.

Les valeurs à suivre aujourd'hui

HERMES

Hermès a fait état d'une croissance de ses ventes de 9,9% (+8,8% à taux de change constants) à 1,25 milliard d'euros au troisième trimestre. Sur l'ensemble des neuf premiers mois de l'exercice 2016 du groupe de luxe, la croissance s'est élevée à 7,4% (+7,7% à changes constants) à 3,69 milliards. La progression des ventes est solide dans les magasins du groupe (+9% à taux de change constants), dans toutes les zones géographiques. Hermès a précisé que l'évolution des parités monétaires a représenté un impact négatif de 11 millions d'euros sur le chiffre d'affaires.

MAUNA KEA TECHNOLOGIES

Mauna Kea Technologies a fait état d'une croissance de 13% de ses ventes du troisième trimestre à 2,11 millions d'euros. Le spécialiste de l'imagerie médicale a livré 10 Cellvizio aux troisième trimestre 2015 et au troisième trimestre 2016. Les volumes de sondes consommables se sont élevés à 151 unités, contre 186 au troisième trimestre 2015. Les « reorders » de sondes (commandes par des clients existants) ont atteint 110 unités au troisième trimestre 2016, contre 155 au troisième trimestre 2015.

BONDUELLE

Le chiffre d'affaires du groupe Bonduelle s'établit au premier trimestre de l'exercice 2016-2017, clos fin septembre, à 479,8 millions d'euros, soit une progression en données comparables de 4,6% et, après prise en compte de l'impact défavorable des changes, de 3,7 % en données publiées. La croissance affichée au premier trimestre, bénéficiant de bases de comparaison favorables, permet de conforter les objectifs de Bonduelle d'une croissance de l'activité de 2 à 3% et de stabilité de la rentabilité opérationnelle sur l'exercice 2016-2017 à taux de change constants.

GROUPE CRIT

Groupe Crit poursuit sa stratégie d’expansion sur le marché nord-américain et annonce le rachat, à travers sa filiale américaine PeopleLink, du fonds de commerce de la société TeamSoft, société de staffing spécialisée dans les technologies numériques. L’activité reprise devrait représenter un chiffre d’affaires de plus de 28 millions de dollars en 2016.

Les chiffres macroéconomiques

A 11h00, la seule statistique européenne sera le taux de chômage de septembre.

A 13h00, la Banque d'Angleterre publiera sa décision de politique monétaire.

Aux Etats-Unis, à 14h30, les investisseurs découvriront les inscriptions hebdomadaires au chômage et la première estimation de la productivité et des coûts du travail du troisième trimestre.

Elles seront suivies à 15h45 par l'indice définitif PMI Services d'octobre puis, à 16h00, par les commandes à l'industrie en septembre et l'indice ISM des services d'octobre.

A 08h30, l'euro cote 1,1119 dollar, en hausse de 0,19%.

Hier à Paris

Les marchés européens se sont de nouveau repliés en raison de l’incertitude à propos du résultat de l’élection présidentielle américaine. Les derniers sondages montrent que l’écart en faveur d’Hillary Clinton se réduit. Autre mauvaise nouvelle, les cours du pétrole perdaient 3%, pénalisés par une hausse historique des stocks aux Etats-Unis. Dans ce contexte, les investisseurs ont pris des bénéfices sur les banques et se sont intéressés au secteur défensif de la santé. L’indice CAC 40 a clôturé en retrait de 1,14% à 4 419,13 points et l’EuroStoxx50 a cédé 1,33% à 2982,89 points.

Hier à Wall Street

Les marchés américains ont terminé une nouvelle fois en baisse dans un contexte de forte tension avant la présidentielle. La tendance est en effet à la remontée de Trump, candidat jugé moins favorable à l’économie. Les investisseurs ont aussi subi la dégringolade des cours du pétrole après la hausse historique des stocks aux Etats-Unis et sont restés longtemps dans l’attente de la décision de la Fed. Comme prévu, cette dernière a maintenu ses taux inchangés mais renforcé la perspective d’un resserrement en décembre. Le Dow Jones a perdu 0,43% à 17 959,64 pts et le S&P 500 0,65% à 2 097,94 pts.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant