Morning meeting AOF France / Europe - Les entreprises en vedette

le
0

(AOF) - Les marchés actions européens sont attendus proches de l'équilibre. La prudence devrait l'emporter dans l'attente des conclusions de la réunion du comité de politique monétaire de la Fed demain, à 20h. Les investisseurs réagiront à une salve d'indicateurs économiques aux Etats-Unis, notamment l'indice de la confiance du consommateur. Au chapitre des entreprises aussi l'actualité est fournie. Des poids lourds du CAC 40 tels qu'Orange, Safran et Air Liquide, ont dévoilé des chiffres au marché. Ailleurs en Europe, le géant allemand Bayer a publié des résultats trimestriels meilleurs qu'attendu.

L'analyse technique du CAC 40

Du point de vue de l'analyse graphique, le bureau d'études DayByDay observe la formation d'une bougie noire, la troisième, avec toujours un petit corps et une mèche basse. Les vendeurs contrôlent toujours ce marché mais ils ne parviennent pas réellement à prendre la main. DayByDay conserve son biais haussier au-dessus de 4515 points et anticipe la création de nouveaux plus hauts dans les jours à venir. Seule une correction des marchés américains pourrait venir contrarier cette tendance claire.

Les valeurs à suivre aujourd'hui

AIR LIQUIDE

Air Liquide a réalisé au premier trimestre 2016 un chiffre d'affaires de 3,872 milliards d'euros, en baisse de 3,1%. En organique, la croissance ressort à 2,4%. Le chiffre d'affaires Gaz & Services, qui s'établit à 3, 548 milliards, est en repli de 1,8% (+4,2 % en organique). Ce trimestre, l'effet de change défavorable (-2% pour les Gaz & Services), alors qu'il avait été positif en 2015, s'ajoute à l'impact négatif de l'énergie (-4% pour les Gaz & Services).

FAIVELEY TRANSPORT

Faiveley Transport a remporté un contrat de plusieurs millions d'euros auprès de MHI Transportation Systems Brasil Limitada (MTSB), filiale brésilienne de Mitsubishi Heavy Industries, LTD., pour la fourniture des portes palières de la ligne 6 du métro de São Paulo (Brésil). Faiveley Transport sera chargé de l'étude, de la conception, de la fabrication, de la livraison, de l'installation et de la mise en service des portes palières pleine hauteur des 30 quais - soient 3 960 mètres de façades - afin de prévenir les accidents des passagers et assurer une exploitation plus sécurisée des rames.

GROUPE GUILLIN

En 2015, le groupe Guillin a fait état d'un résultat net de 38,7 millions d'euros, en progression de 23,2 %, conséquence directe de l'évolution du résultat opérationnel en hausse de 23,7% à 57,5 millions. Ce résultat reflète l'amélioration de la marge brute grâce notamment à l'augmentation des volumes vendus, et par l'amélioration du résultat des autres produits et charges opérationnels. Le résultat consolidé du spécialiste des emballages alimentaires est pour sa part ressorti à 38,7 millions contre 31,4 millions en 2014.

SECHE ENVIRONNEMENT

Au 31 mars 2016, Séché Environnement a dévoilé un chiffre d'affaires consolidé de 112,4 millions d'euros, contre 109,4 millions un an plus tôt. Le chiffre d'affaires contributif s'établit à 110,3 millions, contre 103,9 millions l'an dernier, marquant une hausse sensible de 6,1% sur ce premier trimestre. A périmètre et change constant, le chiffre d'affaires consolidé contributif du spécialiste des services à l'environnement (eau, déchets) a progressé de 5,1%. Séché Environnement a bénéficié d'une dynamique commerciale positive sur des marchés solides et bien orientés.

Les chiffres macroéconomiques

La réunion du Comité de politique monétaire de la Fed débute aujourd'hui. Au chapitre des indicateurs, les investisseurs prendront connaissance à 14h30 des commandes de biens durables en mars. L'indice des prix immobiliers S&P/Case-Shiller pour février tombera à 15h. L'indice de la confiance du consommateur pour avril sera dévoilé à 16h.

En France, enfin, les chiffres du chômage pour mars tomberont à 18h.

A 8h30, l'euro est stable à 1,1227 dollar.

Hier à Paris

Les marchés européens peinent à repartir de l’avant, enchainant leur troisième séance consécutive de baisse. Les investisseurs ont manqué de catalyseurs pour résorber l'intégralité des pertes enregistrées depuis le début de l'année : le pétrole a terminé en baisse et le climat des affaires s'est dégradé en Allemagne. Pour parachever le tout, la prudence a été de mise alors que la Fed américaine et la Banque du Japon réunissent leurs comités de politique monétaire cette semaine. Le CAC 40 a cédé 0,52% à 4 546,12 points et l’EuroStoxx50 a reculé de 0,74% à 3 118,02 points.

Hier à Wall Street

Les marchés ont terminé en baisse dans le sillage du pétrole (le baril WTI a perdu -0.51% à 42,72 dollars) et de résultats trimestriels décevants. Le parapétrolier Halliburton a accusé une chute de 40% de son chiffre d’affaires tandis que Perrigo a annoncé la démission de son PDG et des résultats préliminaires inférieurs aux attentes. Cette tendance baissière a été accentuée par la prudence des investisseurs qui attendent la décision de la Fed mercredi. A la clôture, les indices Dow Jones et Nasdaq ont perdu respectivement 0,15% à 17 977,2 pts et 0,21% à 4 895,79 pts.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant