Morning meeting AOF France / Europe - Légère progression attendue, la BCE en ligne de mire

le
0

(AOF) - Les marchés européens devraient ouvrir sur une note légèrement positive avant la réunion de la BCE. Si les économistes n'anticipent pas de modification de sa politique monétaire, ils s'attendent à ce que son président, Mario Draghi, donne des indications sur les ajustements qu'il pourrait annoncer en décembre. Une prolongation des achats d'actifs de la BCE pour au moins six mois au-delà de mars 2017 est notamment anticipée. Les investisseurs réagiront tout d’abord aux chiffres d’activité publiés depuis hier soir, dont ceux de Publicis, Pernod Ricard, Icade.

L'analyse technique du CAC 40

Du point de vue de l'analyse graphique, le bureau d'études DayByDay observe la formation d'une petite toupie blanche, sans volume notable à 2,67 milliards d'euros. Les cours testent maintenant la résistance à 4528,89 points effectuant leur plus haute clôture depuis début septembre. Il manque encore le franchissement de la résistance pour reprendre une tendance plus marquée. Cet événement est surveillé pour confirmer la tendance haussière.

Les valeurs à suivre aujourd'hui

PUBLICIS

Le revenu consolidé de Publicis Groupe pour le troisième trimestre 2016 est de 2,315 milliards d'euros, en recul de 0,4 %. La croissance organique du groupe de communication est de seulement 0,2%, inférieure au consensus Reuters de +0,8%. Elle est en ralentissement par rapport à la croissance à fin juin en raison de l'impact plus marqué des pertes de budgets média en 2015 et la fin de certains projets numériques alors que les nouveaux n'ont pas encore atteint leur régime de croissance.

VILMORIN

Vilmorin a enregistré sur son exercice 2015-2016 clos fin juin un bénéfice net part du groupe en repli à 59,3 millions d'euros (-18,6%) et un résultat opérationnel stable à 100,3 millions d'euros, soit une marge de 7,6%. Le chiffre d'affaires du troisième semencier mondial a progressé de son côté de 4,4% à 1,32 milliard d'euros sur l'année. Retraité à données comparables (devises, périmètre), il a progressé de 4,7 % par rapport à l’exercice précédent.

HIGHCO

Comme il l'avait déjà fait lors de la publication de ses résultats semestriels, HighCo a relevé ses prévisions annuelles. L'agence de marketing digital vise désormais une croissance de sa marge brute supérieure à 11% en organique (contre supérieure à 8% précédemment), une croissance de son résultat des activités ordinaires (RAO) avant l'impact de ses plans d'attribution gratuite d'actions (AGA) supérieure ou égale à 25% (vs supérieure ou égale à 20%) et une hausse de sa marge opérationnelle avant AGA supérieure ou égale à 250 points de base (contre supérieure ou égale à 120 points).

MICHELIN

Michelin a réalisé au troisième trimestre un chiffre d’affaires de 5,18 milliards d’euros, en recul de 2,5%. Il a souffert d’effets négatifs au niveau des volumes (-0,9%), du mix-prix (-1%) et des changes (-1,3%). Sur les 9 premiers mois de l’année, les ventes nettes du fabricant de pneumatiques sont ressorties à 15,471 milliards, en retrait de 2,1 %. Elles ont été pénalisées par des effets négatifs au niveau des devises (-2,3%) et du prix-mix (-1,7%), mais ont bénéficié d’effets volumes (+1,4%) et de périmètre (+0,5%) positifs.

Les chiffres macroéconomiques

Les investisseurs attendent la décision de politique monétaire de la BCE à 13h45, suivie à 14h30 par la conférence de presse de Draghi.

Aux Etats-Unis, l'indice manufacturier de la Fed de Philadelphie d'octobre et les inscriptions hebdomadaires au chômage seront connus à 14h30 et les reventes de logements en septembre à 16 heures.

Ce matin, l'euro perd 0,12% à 1,0961 dollar.

Hier à Paris

Les marchés européens ont légèrement progressé à la faveur d’une accélération de la hausse des cours du pétrole en fin de séance. Le cours du baril de Brent gagnait après l’annonce d’une baisse inattendue des stocks américains, -5,3 millions de barils, la semaine dernière. Afin leur sursaut de fin de journée, les indices ont évolué sans tendance, la prudence étant privilégiée avant la réunion de la BCE demain. Les investisseurs avaient été déçus par la précédente début septembre. Le CAC 40 a clôturé en hausse de 0,25% à 4 520,30 points et l’EuroStoxx 50 s’est adjugé 0,29% à 3 055,94 points.

Hier à Wall Street

Les marchés américains ont fini en hausse grâce aux secteurs pétrolier et financier. Le premier a bénéficié de la baisse inattendue des stocks de pétrole aux Etats-Unis la semaine dernière (-5,3 millions), permettant au baril de WTI de progresser de 2,6%. Le second a été soutenu par les bons résultats de Morgan Stanley, à l’instar de ses concurrents ces derniers jours. En revanche, les perspectives d’Intel ont été sanctionnées. L’indice Dow Jones a clôturé en hausse de 0,22% à 18 202,62 points et le Nasdaq Composite s’est adjugé 0,05% à 5 246,21 points.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant