Morning meeting AOF France / Europe - Légère hausse en perspective, les PMI en vedette

le
0

(AOF) - Les marchés actions européens sont attendus en légère hausse à l'ouverture ce mercredi dans le sillage des nouveaux records décrochés par Wall Street hier soir. L'économie est à l'honneur aujourd'hui avec une salve de statistiques attendue des deux côtés de l'Atlantique. Les investisseurs s'intéresseront particulièrement aux indices d'activité des directeurs d'achats en Europe et à l'indice de confiance du consommateur aux Etats-Unis. Au chapitre des valeurs, la réaction de l'action Vinci, qui a perdu plus de 3% à cause d'un faux communiqué hier, est à surveiller.

L'analyse technique du CAC 40

Du point de vue de l'analyse graphique, le bureau d'études DayByDay observe la formation d'une bougie noire, avec de petites mèches, ayant permis le test de la résistance à 4569.62 points. Les volumes sont remontés à 3.88 milliards d'euro, un bon niveau actuellement. La clôture ne s'est pas effectuée au-dessus de la résistance : il manque donc le signe de force attendu pour valider une reprise de la tendance précédente en direction de 4608 puis 4749 points. La bonne orientation des marchés américains devrait aider à déborder cet obstacle.

Les valeurs à suivre aujourd'hui

AIRBUS

Suppressions de postes en vue chez Airbus. La fusion d'Airbus et d'Airbus Group pourrait coûter 780 postes, selon un décompte provisoire de la CFTC, révélé par le journal Les Echos. Les cols blancs seraient particulièrement concernés, note le quotidien. Les services liées l'innovation technologique (technology planning, démonstrateurs, support R&T, propriété industrielle, Bizlab et pépinière d'entreprise...) d'Airbus perdraient jusqu'à 400 postes sur un effectif total de 750 personnes.

GROUPE PAROT

Le groupe Parot a réalisé au troisième trimestre 2016 un chiffre d'affaires pro forma de 101,2 millions d'euros, en progression de 20,8%. En données consolidées, le chiffre d'affaires s'élève à 72,9 millions, soit une croissance de 47%, dont +11,8% à périmètre constant. Cela confirme une solide dynamique de croissance organique. Cette performance porte le volume d'affaires sur les neuf premiers mois de l'exercice 2016 à 293,7 millions en données pro forma (+7,8%) et 199 millions en données consolidées (+21,8%, dont +7,3% à périmètre comparable).

SAFRAN

L'État a engagé mardi, via l'Agence des participations de l'Etat, la cession de 1,39% du capital de Safran (soit 5,8 millions d'actions). Cette cession prend la forme d'un placement institutionnel accéléré. Au terme de ce placement, l'Etat restera le premier actionnaire de Safran, avec 14% de son capital et environ 21,9% des droits de vote. Comme il a également été prévu pour l'opération de placement précédente, clôturée le 30 novembre 2015, l'État entend se conformer aux dispositions de la loi pour la croissance, l'activité et l'égalité des chances économiques.

VINCI

Le temps de quelques minutes, le titre Vinci a été fortement bousculé en Bourse mardi (-18% à 49,93 euros), victime d'un faux communiqué vers 16h qui annonçait le licenciement de son directeur financier, Christian Labeyrie, en même temps qu'une révision des comptes relatifs aux exercices 2015 et au premier semestre 2016, à la suite d'erreurs d'écritures comptables de 3,5 milliards d'euros...Le groupe de concessions et BTP, contacté par l'AOF, a démenti ces informations.

Les chiffres macroéconomiques

Les marchés étaient fermés au Japon.

Les indices flash des directeurs d'achat (PMI) IHS-Markit Composite (manufacturier + services) de novembre de la zone euro et des principaux pays européens sont attendus ) partir de 9h.

Aux Etats-Unis, les investisseurs prendront connaissance à 14h30 des commandes de biens durables d'octobre et des inscriptions hebdomadaires au chômage.

L'indice flash des directeurs d'achat (PMI) IHS-Markit manufacturier de novembre est attendu à 15h45.

L'indice définitif de confiance du consommateur (Université du Michigan) pour novembre et les ventes de logements neufs en octobre sont prévus à 16h.

Le compte-rendu du dernier comité de politique monétaire de la Fed est attendu à 20h.

Vers 8h25, l'euro cote 1,0639 dollar, en hausse de 0,14%.

Hier à Paris

Après le pétrole hier, ce fut aujourd'hui au tour des autres matières premières de soutenir les indices européens dans l'anticipation des investissements que devraient réaliser les Etats-Unis dans leurs infrastructures. Autres « valeurs Trump », les financières se sont aussi distinguées à la hausse. En revanche, Vinci a perdu près de 3% après avoir chuté de plus de 18% en cours de séance en raison d’une fausse information à propos d’irrégularités comptables. L’indice CAC 40 a gagné 0,41% à 4 548,35 points tandis que l’EuroStoxx a progressé de 0,37% à 3 044,33 points.

Hier à Wall Street

C'est historique : le Dow Jones a clôturé hier au-dessus des 19 000 points (+0,35%) ! Depuis l'élection de Donald Trump, les marchés américains sont engagés dans un rally de grande ampleur qui leur fait enchaîner les records. Et tant pis si, comme hier, il arrive que le soutien apporté par les cours du pétrole se dérobe sous le coup de prises de bénéfices. Les opérateurs sont fébriles avant la réunion de l'Opep du 30 novembre. La seule statistique, des reventes de logements supérieures aux attentes en octobre, a aussi soutenu la tendance. Le S&P500 a gagné, lui, 0,22% à 2 202,94 points.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant