Morning meeting AOF France / Europe - Léger repli en vue, l'euro au plus de haut de cinq ans face au sterling

le
0

(AOF) - Les marchés européens sont attendus en légère baisse dans le sillage de Wall Street. Sur le marché des changes, l'euro vient d'atteindre ce matin un pic de cinq ans contre le sterling à 88,19 pence après l'annonce par Theresa May que la Grande-Bretagne invoquerait l'article 50 du Traité européen avant la fin mars 2017. Les investisseurs réagiront à une salve d'indicateurs en Europe et aux Etats-Unis. Ils seront notamment attentifs aux indices PMI composites, aux ventes au détail de la zone euro et à l'enquête ADP sur l'emploi privé américain en septembre à deux jours des chiffres officiels.

L'analyse technique du CAC 40

Du point de vue de l'analyse graphique, le bureau d'études DayByDay observe que la formation d'une bougie blanche tentant de franchir la résistance descendante. Une mèche haute en fin de journée a empêché la validation d'un signal haussier clair car les volumes ont augmenté à 3.14 milliards d'euros. De plus, la faiblesse des marchés américains ne permet pas d'anticiper ce signal : la tendance reste neutre pour l'instant sur l'indice français.

Les valeurs à suivre aujourd'hui

AIR LIQUIDE

Air Liquide a annoncé être entré en négociations exclusives avec Montagu Private Equity, un des principaux acteurs du marché européen du capital-investissement, en vue d'une cession éventuelle d'Aqua Lung, un spécialiste des équipements individuels pour les activités sportives et professionnelles en milieu aquatique. Air Liquide a indiqué se concentrer sur ses activités Gaz & Services suite à l'acquisition d'Airgas, ainsi que sur la mise en œuvre de son plan stratégique Neos pour la période 2016-2020.

AMUNDI

Amundi ferait partie des quatre prétendants encore en lice pour racheter le gestionnaire d'actifs, Pioneer, qui appartient à la banque italienne, UniCredit, affirme Reuters citant des sources proches du dossier. A l'issue du deuxième tour des enchères, le groupe français ferait figure de favori en compagnie d'un consortium emmené par Poste Italiane car ils ont fait les offres les plus généreuses.

AVANQUEST

Après prise en compte des charges et produits opérationnels non courants (principalement liés à des opérations purement comptables en lien avec des décisions prises par le management), la perte nette du groupe Avanquest s'est élevée à -28,6 millions d'euros pour l'exercice clos au 30 juin 2016 (1er juillet 2015 - 30 juin). L'éditeur de logiciels a enregistré un résultat opérationnel courant de -16,1 millions d'euros, contre -11,4 millions d'euros lors de l'exercice précédent. Cela s'explique principalement par les impacts des écritures liées aux frais de développement immobilisés.

CGG

CGG a démarré une étude multi-clients 3D à très large bande de fréquences dans la zone pré-salifère du bassin de Santos au large du Brésil. Cette étude, baptisée Santos VII (Saturno), correspond à la troisième phase du programme multi-clients Santos Basin Trilogy, un projet ambitieux destiné à fournir aux compagnies pétrolières des données sismiques de très grande qualité aussi rapidement que possible en soutien des étapes d'évaluation préalables à la prochaine mise aux enchères de blocs pré-salifères au Brésil.

Les chiffres macroéconomiques

Les marchés sont fermés en Chine.

La publication des indices définitifs des directeurs d'achat (PMI) Composite (manufacturier + services) de septembre pour les principaux pays européens et de la zone euro débutera à 9h50.Les ventes au détail de la zone euro pour août seront dévoilées à 11h.

Aux Etats-Unis, l'enquête ADP sur l'emploi privé pour septembre est attendue à 14h15. La balance commerciale d'août suivra à 14h30. L'indice définitif des directeurs d'achat (PMI) Composite (manufacturier + services) de septembre sera publié 15h45. L'indice ISM des services de septembre et les commandes à l'industrie d'août sortiront à 16h.

Vers 8h25, l'euro cote 1,1219 dollar, en hausse de 0,09%.

Hier à Paris

Les marchés européens ont progressé sans catalyseur particulier, si ce n’est un apaisement - fut-il temporaire - des craintes à propos de Deutsche Bank. Cette dernière a prolongé son rebond entamé vendredi après-midi et gagné 2%. Les valeurs automobiles, Peugeot en pôle position, et du luxe ont soutenu le CAC 40. Les investisseurs ont par ailleurs salué les objectifs présentés par Europcar à l’occasion de sa réunion investisseurs. L’indice CAC 40 a clôturé en hausse de 1,11% à 4 503,09 points et l’EuroStoxx 50 a gagné 1,03% à 3 029,50 points.

Hier à Wall Street

Les marchés actions américains ont terminé en repli, les prises de risques ayant été limitées à Wall Street alors que la saison des résultats trimestriels approche. Par ailleurs, la révision à la baisse des prévisions de la croissance américaine par le Fonds monétaire international a pesé sur le sentiment des investisseurs qui redoutent par ailleurs sur un relèvement des taux d'intérêt de la Fed prochainement. De plus, vendredi, les chiffres officiels de l'emploi américain pour septembre seront publiés. Le Dow Jones a cédé 0,47% à 18 168,45 pts et le Nasdaq -0,21% à 5289,66 pts.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant