Morning meeting AOF France / Europe Léger rebond attendu, les télécoms en vedette

le
0

(AOF) - Les marchés européens sont attendus en légère hausse, favorisés par la tendance finale positive de Wall Street vendredi. L’euro, dont la vigueur avait pesé sur l’Europe vendredi se stabilise. En revanche, le pétrole continue de reculer, ce qui risque de peser sur les indices. La Bourse parisienne devrait être sous la pression du secteur des télécoms après l’échec des discussions entre Orange et Bouygues, qui éloigne la perspective d’une consolidation du marché, synonyme de rebond des marges. Bouygues risque d'être en Bourse la principale victime de cet échec.

L'analyse technique du CAC 40

Du point de vue de l'analyse graphique, le bureau d'études DayByDay observe la formation d'une bougie noire avec une longue mèche basse sur le support à 4254,77 points. Le gap baissier, très important en taille et avec des volumes correct (4 milliards d'euros), est significatif. Tant qu'il reste ouvert, la tendance baissière peut se poursuivre. Les soutiens sont à 4254,77 puis 4115 points. DayByDay prend un biais baissier.

Les valeurs à suivre aujourd'hui

ARGAN

Au 1er trimestre 2016, la foncière Argan a enregistré des revenus locatifs de 16,7 millions d'euros, en progression de 1% par rapport à l'an dernier, malgré la cession d’un portefeuille de 100 000 m2, représentant 5 millions d'euros de loyers annuels, fin janvier 2016. En effet, les loyers générés par les développements mis en loyers après le 31 mars 2015, et le loyer de la plateforme Simply Market dont la livraison est intervenue fin janvier 2016, ont plus que compensés la perte de 2 mois de loyers des actifs cédés.

AXA

Axa a annoncé avoir finalisé la cession de ses activités portugaises à Ageas, incluant notamment l’intégralité de ses participations dans Axa Portugal Companhia de Seguros SA (Activité dommages), Axa Portugal Companhia de Seguros de Vida SA (Activité vie, épargne, retraite), ainsi que Axa Global Direct Seguros y Reaseguros, la succursale portugaise des activités d’assurance directe du groupe (Activité Direct). Le montant reçu s’est élevé à 189 millions d’euros.

BOUYGUES/ORANGE

La consolidation tant attendue du secteur télécoms et la fin de la guerre des prix sont une nouvelle fois repoussées. Orange et Bouygues ont confirmé l'échec des discussions en vue du rachat des activités télécoms du second par le premier. Orange a déclaré que fort de sa dynamique, il poursuit l'exécution de son plan stratégique engagé en 2015 basé sur l'investissement dans les réseaux très haut débit et une expérience client " incomparable ". L'opérateur historique a par ailleurs maintenu l'ensemble de ses objectifs financiers.

JCDECAUX

JCDecaux a acquis 100% de l'activité d'Outfront Media en Amérique latine, groupe présent en affichage grand format, affichage publicitaire des bus et également en mobilier urbain publicitaire. Avec désormais plus de 62 000 faces dans 12 pays d'Amérique Latine, JCDecaux consolide sa position dans les 3 principaux marchés publicitaires de la région, le Brésil, le Mexique, l'Argentine, ainsi qu'au Chili et en Uruguay.

Les chiffres macroéconomiques

Les marchés chinois sont fermés.

Les investisseurs attendent les prix à la production et le taux de chômage en février en zone euro à 11 heures et les commandes à l'industrie en février aux Etats-Unis à 16 heures.

Ce matin, l'euro est en léger repli à 1,1383 dollar.

Hier à Paris

Les marchés européens ont fini en net repli cette semaine boursière écourtée, fragilisés par des statistiques inquiétantes pour la santé de l'économie japonaise et la baisse du pétrole (le baril de Brent recule de 2,15%). Dans le sillage de l'or noir, Total a perdu ce soir 3,18%. Le secteur des télécoms a également connu une semaine difficile alors qu'aucun accord n'a pour l'instant été trouvé pour un rachat de Bouygues Telecom par Orange. Bouygues a cédé 4% en 4 séances. Le CAC 40 a clôturé en retrait de 1,43% à 4 322,24 points. L'EuroStoxx 50 a, lui, perdu 1,58% à 2 746,22 points.

Vendredi à Wall Street

Les marchés américains ont fini en hausse grâce à des statistiques rassurantes pour l'économie américaine. Cette dernière a créé un peu plus d'emplois que prévu en mars, une donnée qui conforte le scénario d'une hausse progressive des taux de la Fed. Les indices ont résisté à la chute de plus de 4% des cours du pétrole alors que l'Arabie saoudite ne gèlerait pas sa production si l'Iran ne faisait pas de même. L'indice Dow Jones a clôturé en hausse de 0,62% à 17 792,75 points et gagné 1,6% en 5 séances. L'indice Nasdaq Composite a progressé de respectivement 0,92% et 3% à 4 914,54 points.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant