Morning meeting AOF France / Europe - Le pétrole et les résultats d'entreprises devraient dessiner la tendance

le
0

(AOF) - La forte baisse enregistrée par le cours du pétrole hier - et qui se poursuit ce matin - a ravivé l'aversion au risque sur les marchés financiers, pesant sur les indices hier. Cette tendance devrait encore prévaloir aujourd'hui et les marchés européens sont attendus en baisse à l'ouverture. Aucune statistique d'importance n'est susceptible aujourd'hui de contrer ce recul mais les nombreuses publications d'entreprises devraient animer la cote, notamment à Paris. Bouygues, Peugeot, Airbus, mais aussi M6, Suez et Atos ont en effet présenté leurs résultats annuels.

L'analyse technique du CAC 40

Du point de vue de l'analyse graphique, le bureau d'études DayByDay observe la formation d'une bougie noire avec une clôture au plus bas et une longue mèche haute sur la résistance à 4322 points. L'indice CAC 40 a accéléré à la baisse sous l'influence des marchés américains, qui ont chuté à partir de 16h00. Cela signale au minimum un retour sur le dernier creux de marché à 4182.33 points. La rupture de ce soutien sonnerait le glas de toute reprise et ouvrirait un potentiel de correction plus important.

Les valeurs à suivre aujourd'hui

BOUYGUES

Au quatrième 2015, Bouygues a vu son résultat net baisser de 27% à 69 millions d'euros et son résultat opérationnel courant reculer de près de 5% à 344 millions d'euros. Le chiffre d'affaires du groupe diversifié a cédé de son côté plus de 3% à 8,6 milliards d'euros. Sur l'ensemble de l'année, le bénéfice net part du groupe a chuté de 50% à 404 millions d'euros. Ajusté des éléments exceptionnels, dont les plus-values liées aux cessions d'Eurosport et de Cofiroute, le bénéfice net du groupe s'est effrité de 0,6% à 489 millions d'euros.

M6

M6 a vu son résultat net 2015 reculer de 6,8% à 114,9 millions d'euros pour un résultat opérationnel courant en repli de 3,5% à 200,2 millions. La marge a reculé, passant de 16,5% à 16% en un an. Le chiffre d'affaires a baissé, lui, de 0,6% à 1,25 milliard d'euros. La bonne dynamique des activités publicitaires, dont les revenus ont progressé de 2,1%, a été compensée par la baisse de 5,4% des revenus non publicitaires (Production et droits audiovisuels principalement). Le groupe de médias a indiqué que l'année 2016 sera conditionnée par l'état du marché publicitaire, difficilement prévisible.

ALTEN

Alten a publié un résultat net part du groupe 2015 de 106,3 millions d’euros, en hausse de 33,7%, et un résultat opérationnel d’activité de 152,5 millions d’euros, en progression de 15,3%. Il a représenté 9,9% des ventes du spécialiste de la R&D externalisée contre 9,6% en 2014. La marge opérationnelle d’activité continue à être pénalisée par la consolidation des sociétés acquises récemment en 2014 et 2015. Ces dernières, moins rentables, sont en phase d’intégration et pèsent essentiellement sur la rentabilité de l’international.

WORLDLINE

Worldline a fait état d'une hausse de 3,6% de son bénéfice net part du groupe ajusté 117,9 millions d'euros en 2015. L'excédent brut opérationnel de la SSII a progressé de son côté de 7,2% à 235,3 millions, représentant 19,2% du chiffre d'affaires. Ce dernier a enregistré une croissance de 4,4% à 1,227 milliard d'euros, avec une forte accélération durant le deuxième semestre des activités Services Commerçants & Terminaux et Traitement de Transactions & Logiciels de Paiement, qui ont affiché ensemble une croissance supérieure à +6% au quatrième trimestre 2015.

Les chiffres macroéconomiques

A 08h45 sera publiée l'enquête de conjoncture auprès des ménages français pour le mois de février.

Aux Etats-Unis, l'indice flash des directeurs d'achats (PMI) Markit Services pour février sera publié à 15h45. Il sera suivi à 16h00 par le nombre de ventes de logements neufs en janvier.

A 18h00 sera connu le nombre de demandeurs d'emploi en janvier en France.

Vers 08h20, l'euro cote 1,1010 dollar en léger recul de 0,11%.

Hier à Paris

Les marchés européens ont clôturé en légère baisse, pénalisés par des prises de bénéfices et le retournement à la baisse du pétrole. Après avoir gagné près de 15% au cours des quatre dernières séances, le baril de WTI a de nouveau chuté de près de 5% aujourd'hui, un recul qui s'est précipité lorsque le ministre saoudien du pétrole a déclaré qu'il n'y aurait pas de baisse de la production de pétrole dans un futur proche. Du côté des entreprises, Danone et Thales ont profité de résultats solides. Le CAC 40 a perdu 1,4% à 4 238,42 pts et l'EuroStoxx a reculé de 1,59% à 2 887,38 pts.

Hier à Wall Street

En léger recul dès le début de la séance en raison de prises de bénéfices - le S&P a clos vendredi sa meilleure semaine depuis le début de l’année et enchainé une hausse supplémentaire lundi - les marchés américains ont précipité leur baisse en raison de la chute des cours du pétrole. Ces derniers ont perdu environ 4% après des déclarations des ministres iranien et saoudien estimant qu’une baisse de la production n’avait aucune chance de se produire. Seul un gel serait éventuellement envisageable. Le Dow Jones a perdu 1,14% à 16 431,78 pots et le S&P 1,25% à 1 921,27 pts.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant