Morning meeting AOF France / Europe - Le pétrole en soutien

le
0

(AOF) - Les marchés actions européens sont attendus en hausse dans le sillage du pétrole : le baril de Brent grimpe de 1,07% à 47,39 dollars et le baril de WTI gagne 2,65% à 46,92 dollars. Les investisseurs espèrent un accord de principe semaine prochaine entre les pays de l'Opep, sur une baisse de la production. Logiquement, les valeurs liées au pétrole (Total, Technip, CGG, Vallourec) devraient ouvrir dans le vert. De son côté, Elior a annoncé deux acquisitions en Inde, faisant ainsi son entrée sur le marché indien.

L'analyse technique du CAC 40

Du point de vue de l'analyse graphique, le bureau d'études DayByDay observe la formation d'une bougie noire. Commencée proche des plus hauts de la consolidation, les cours ont presque rejoint le support à 4482.59 points. Les volumes ont été moyens, à 3.34 milliards d'euros : cela montre que la sortie de consolidation n'est pas pour tout de suite. Ce mouvement ne retrouvera de la vitesse qu'au-dessus de la première résistance à 4569.62 points.

Les valeurs à suivre aujourd'hui

ELIOR

Elior Group fait son entrée sur le marché indien via les acquisitions simultanées de deux sociétés de restauration collective en entreprise : MegaBite Food Services et CRCL. Avec plus de 3 500 collaborateurs, la nouvelle filiale du groupe, Elior India, servira 135 000 repas par jour. La transaction devrait être finalisée dans les 90 jours, sous réserve des conditions habituelles de clôture.

LAFARGEHOLCIM

Après avoir gagné plus de 2% dans les toutes premières minutes de cotation, LafargeHolcim s'est rapidement retourné à la baisse vendredi. Le titre du cimentier franco-suisse a cédé 1,72% à 50,29 euros, faisant l'objet de prises de bénéfices alors qu'il reste sur une progression de plus de 7% depuis le début de l'année et qu'il a été fortement soutenu par l'élection de Donald Trump aux Etats-Unis. Le 10 novembre, il avait d'ailleurs retrouvé son plus haut d'un an à 52,86 euros. Les investisseurs font donc la fine bouche après l'actualisation à la baisse des objectifs 2018 du groupe.

SOLOCAL

Selon des informations de l'AOF, une partie des membres de l'association RegroupementPPLocal, qui avait obtenu le rejet du premier plan de restructuration de Solocal le 19 octobre dernier, a décidé de créer une nouvelle association d'actionnaires. Cette dernière, qui aura pour nom "Solocal ensemble" et sera présidée par Baudoin de Pimodan, a déposé des résolutions en vue de la prochaine AG qui doit se tenir le 15 décembre.

VIVENDI

Vivendi (-3,93% à 18,355 euros) a enregistré vendredi la plus forte baisse du CAC 40 après la dégradation de l'opinion d'Exane à son égard. Le bureau d'études a abaissé de Surperformance à Neutre son opinion sur Vivendi, tout en maintenant son objectif de cours de 20 euros sur la valeur, estimant que le potentiel de hausse du titre était trop limité. En retirant la contribution de Telecom Italia à la valorisation de Vivendi, environ 15%, l'action du groupe de médias et de divertissement reste sur une hausse de 15% sur les six derniers mois, surperformant de 20% le secteur des médias.

Les chiffres macroéconomiques

Aucune statistique n'est attendue.

Vers 8h25, l'euro gagne 0,33% à 1,0624 dollar.

 Vendredi à Paris

Les marchés actions européens ont clôturé en baisse dans le sillage de l’orientation négative de Wall Street. En l’absence d’indicateurs économiques majeurs, les investisseurs ont focalisé leur attention sur la progression du dollar. Le billet vert a atteint ce matin son plus haut niveau depuis le 3 décembre 2015 à 1,0582 dollar. Le CAC 40 a cédé 0,62% à 4 499 points au terme d’une séance volatile. L’Euro Stoxx a abandonné 0,71% à 3 020 points. Malgré cet accès de faiblesse, la Bourse de Paris affiche un bilan hebdomadaire légèrement positif : +0,37% pour le CAC 40.

Vendredi à Wall Street

Toujours proche de ses sommets de l’année - voire au-delà - Wall Street a été soutenue hier par une série de statistiques plutôt favorables. Des inscriptions au chômage au plus bas depuis plus de 40 ans aux indicateurs immobiliers dynamiques, les investisseurs ont eu plusieurs bonnes raisons pour revenir sur les actions. De plus, ils ont désormais intégré la perspective d’une hausse des taux de la Fed en décembre, signe que l’économie est solide. Le Dow Jones, résistant aux chutes de Cisco et Walmart après leurs trimestriels, a gagné 0,19% à 18 903,82 pts et le S&P500 0,47% à 2 187,12 pts.


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant