Morning meeting AOF France / Europe - La hausse devrait se poursuivre, Nokia et Natixis à la une

le
0

(AOF) - Le rebond devrait se prolonger ce mardi, les indices profitant toujours de rachats à bon compte après une semaine difficile. La stabilisation du cours du pétrole devrait soutenir cette tendance à la reprise même si les investisseurs garderont sans doute un oeil sur la situation des incendies au Canada. Du côté des statistiques, l'Allemagne a annoncé une baisse plus forte que prévu de la production industrielle en mars alors que la Banque de France va dévoiler sa première estimation de la croissance du deuxième trimestre. L'actualité des entreprises reste encore étoffée avec Nokia et Natixis.

L'analyse technique du CAC 40

Du point de vue de l'analyse graphique, le bureau d'études DayByDay observe la formation d'un doji dans des volumes réduits. Après un quasi-marteau, une bougie blanche forte était attendue afin de valider le retournement. Ce manque de force vient amoindrir considérablement la tentative de rebond. Celui-ci pourrait être plus limité dans le temps et en amplitude que prévu. DayByDay conserve son biais haussier mais garde une certaine prudence pour les heures à venir.

Les valeurs à suivre aujourd'hui

ERAMET

Le Conseil d'administration d'Eramet a approuvé le projet de plan de réduction des coûts et d'amélioration de la productivité présenté par la direction générale de la SLN, filiale à 56 % d'Eramet, portant sur ses mines et son usine métallurgique en Nouvelle Calédonie. L'objectif est d'abaisser de 25% par rapport à la moyenne 2015 le cash cost de la SLN en rythme annuel à fin 2017 à 4,5 dollars par livre, aux conditions économiques de début 2016. Ce projet sera soumis aux instances représentatives du personnel ainsi qu'au Conseil d'administration de la SLN dans le courant du mois de mai 2016.

EIFFAGE

Eiffage a vu son chiffre d'affaires reculer de 1,7% au premier trimestre à 2,99 milliards d'euros. A périmètre et change constants, le chiffre d'affaires a diminué de 1,9%. Le chiffre d’affaires des seules activités Travaux est en baisse de 3,5 % (- 3,8 % à périmètre et change constants) et s’établit à 2,4 milliards d’euros. Eiffage a indiqué que le carnet de commandes s'élève à 11,8 milliards d'euros au 1er avril 2016, en légère hausse de 0,3 % sur un an (+ 4,2 % hors BPL) et en hausse de 2,8 % par rapport à celui au 1er janvier 2016 (+ 3,5 % hors BPL).

EUROPCAR

Europcar a enregistré au premier trimestre une perte nette de 20 millions d’euros contre une perte de 69 millions un an plus tôt. Le Corporate Ebitda ajusté du loueur de véhicule est, lui, passé de -3,7 millions d’euros à -4,7 millions d’euros. Europcar a rappelé que le premier trimestre est généralement plus modeste pour son activité. Le chiffre d’affaires total s’est élevé à 418 millions d’euros, en hausse de 0,9%. Il aurait progressé de 2,3% à taux de change constants.

NOKIA

Nokia, qui présentait ses premiers résultats depuis sa prise de contrôle d'Alcatel-Lucent, a dévoilé une performance opérationnelle supérieure aux attentes au premier trimestre. L'équipementier télécoms a publié une perte nette de 613 millions d'euros. Le résultat opérationnel ajusté de son activité Réseaux, qui est de loin la plus importante, a bondi de 61% à 337 millions d'euros, dépassant le consensus Reuters de 270 millions d'euros. Ses ventes ont pourtant reculé de 8% à 5,18 milliards d'euros. Le marché attendait 5,51 milliards d'euros.

Les chiffres macroéconomiques

En Allemagne, en mars, la production industrielle a reculé de 1,3% par rapport à février. Le consensus était de -0,2%. L'évolution de février a été revue à -0,7% contre une première estimation de -0,5%.

A 08h30, la Banque de France publiera sa première estimation de la croissance du deuxième trimestre, suivie, à 08h45, par l'indice de la production industrielle pour mars en France.

Aux Etats-Unis, les stocks des grossistes en mars seront dévoilés à 16h00.

A 08h30, l'euro est stable à 1,1384 dollar.

Hier à Paris

Les marchés européens ont bénéficié de rachats à bon compte après deux semaines de repli. Le rebond des indices aurait pu être encore plus prononcé si les cours du pétrole (-3,7% pour le Brent) ne s’étaient pas retournés à la baisse en début d’après-midi. Ce retournement est intervenu alors que les incendies au Canada s’éloignent des installations de production. A Paris, Total, qui a annoncé le rachat de Saft, a été victime de cette baisse. Le CAC 40, qui a cédé près de 6% en quinze jours, a regagné 0,50% à 4 322,81 points tandis que l’EuroStoxx 50 a progressé de 0,65% à 2 955,83 points.

Hier à Wall Street

Début de semaine calme à Wall Street. Les indices actions américains ont clôturé lundi soir en ordre dispersé après une séance sans actualité particulière. La tendance a été en partie dessinée par la baisse des cours du pétrole (Exxon a fini en légère hausse, Chevron en baisse), alors que les incendies qui ravagent la région canadienne de l'Alberta s'éloignaient des zones de production, et par le secteur de la santé qui a bondi. Le fabricant de génériques Teva a gagné 5% après ses trimestriels. Le Dow Jones a lâché 0,20% à 17 705,91 points et le S&P500 a grappillé 0,08% à 2 058,69 points.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant