Morning meeting AOF France / Europe - La baisse devrait se prolonger, Iliad, Air Liquide et Sanofi à surveiller

le
0

(AOF) - Les marchés européens sont attendus en baisse pour la troisième séance de la semaine, toujours pénalisés par un contexte macroéconomique morose. Les investisseurs se montrent plus inquiets depuis quelques jours des conséquences que le Brexit pourrait avoir sur la conjoncture britannique et européenne. Ce regain d'aversion au risque, qui fait suite à une semaine particulièrement résistante juste après le référendum, entraine comme d'habitude une fuite vers les actifs les plus sûrs. Du côté des valeurs, l'actualité est chargée avec le plan 2016-2020 d'Air Liquide et Iliad en Italie.

L'analyse technique du CAC 40

Du point de vue de l'analyse graphique, le bureau d'études DayByDay observe la formation d'une seconde bougie noire avec une ouverture de gap baissier. Cette bougie confirme la prise en main du marché par les vendeurs, dans des volumes classiques de 3,20 milliards d'euros. La tendance baissière devrait se poursuivre en direction du gap haussier à combler à 4117,49 points. DayByDay conserve son biais baissier.

Les valeurs à suivre aujourd'hui

AIR LIQUIDE

Présenté aujourd'hui lors d'une journée investisseurs, le plan NEOS 2016-2020 d'Air Liquide fixe comme objectif une croissance du chiffre d'affaires de 6 à 8% en moyenne annualisée. Le spécialiste des gaz industriels entend également générer des gains d'efficacité substantiels récurrents de plus de 300 millions d'euros en moyenne par an, auxquels s'ajoutent les synergies d'Airgas d'un montant total supérieur à 300 millions de dollars. Le groupe vise enfin une rentabilité des capitaux employés (ROCE) supérieure à 10 % dans 5 à 6 ans.

THERADIAG

Theradiag a vu son chiffre d'affaires bondir de 36% à 4,6 millions d'euros au premier semestre 2016 clos fin juin. Cette croissance est notamment soutenue par la Business Unit Théranostic et la forte croissance du chiffre d’affaires des kits Lisa Tracker (fois 2,5 par rapport au 1er semestre 2015) à 1,67 million d'euros. Par ailleurs, grâce à de nouvelles gammes de distribution à forte valeur ajoutée, la Business Unit IVD est en croissance de 7% à 2,95 millions.

VOLTALIA

Voltalia a annoncé la nomination de Marie-Odile Lavenant au poste de Directrice administration et finance, succédant à Anne Borfiga qui prend de nouvelles fonctions au sein du groupe. Le producteur indépendant international d’électricité à base d’énergies renouvelables ayant récemment annoncé son projet d’acquisition de Martifer Solar, Anne Borfiga sera notamment en charge du pilotage de l’intégration des deux entreprises.

BENETEAU

Le chiffre d'affaires du 3ème trimestre de Bénéteau s'élève à 371,3 millions d'euros ce qui le porte à 719,6 millions pour les neuf premiers mois de l'exercice. Il ne peut être comparé au chiffre d'affaires publié à l'issue du troisième trimestre de l'exercice précédent, qui a donné lieu à la comptabilisation anticipée de factures à émettre dans l'activité Bateaux à hauteur d'un montant estimé de l'ordre de 20 millions d'euros.

Les chiffres macroéconomiques

Les commandes à l'industrie sont restées stables en Allemagne en mai alors qu'elles étaient attendues en hausse de 1%, selon le consensus Reuters.

Aux Etats-Unis, la balance commerciale de mai sera connue à 14h30, suivie à 15h45 par l'indice définitif des directeurs d'achat (PMI) Markit Services de juin et à 16h00 par l'indice ISM Services de juin.

A 20h00, la Fed publiera le compte-rendu de son dernier comité de politique monétaire.

Vers 08h30, l'euro cote 1,1060 dollar en léger repli de 0,08%.

Hier à Paris

L’aversion au risque a dominé sur les marchés financiers en raison des craintes sur les conséquences du Brexit. Le gouverneur de la Banque d’Angleterre, Mark Carney, a averti que l’économie britannique est confrontée à la perspective d’un ralentissement important dans les prochains mois. Le secteur des services britanniques a d’ailleurs déjà souffert en juin. Dans ce contexte, les banques et les valeurs liées au secteur automobile ont de nouveau été nettement pénalisées. L’indice CAC 40 a clôturé en repli de 1,69% à 4 163,42 points et l’EuroStoxx a cédé 1,72% à 2 812,88 points.

Hier à Wall Street

Après une semaine record malgré le Brexit et un long week-end de trois jours, Wall Street a repris hier sous le signe de la baisse. Dans le sillage des places européennes, les marchés américains ont enregistré des prises de bénéfices mais aussi un regain d'inquiétude liée au contexte macroéconomique. Le baril de brut a chuté de plus de 4% tandis que la Banque d'Angleterre a reconnu que le Brexit faisait peser un risque de ralentissement sur l'économie britannique. De plus, les commandes à l'industrie ont déçu. Le Dow Jones a perdu 0,61% à 17 840,62 pts et le S&P500 0,68% à 2 088,55 pts.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant