Morning meeting AOF France / Europe - L'ouverture s'annonce incertaine, la Fed revient au centre des préoccupations

le
0

(AOF) - Les marchés européens sont attendus sans réelle direction à l'ouverture. Alors que cette journée s'annonce comme l'une des plus creuses du mois d'août, aussi bien sur le plan macroéconomique que de l'actualité des entreprises, les investisseurs devraient rester sur leurs gardes en attendant le compte-rendu du dernier comité de politique monétaire de la Fed. Au lendemain de déclarations de responsables jugées favorables à une remontée des taux dès septembre, les opérateurs vont tenter d'y déceler des indices plus précis. A noter que le pétrole et l'euro font une pause.

L'analyse technique du CAC 40

Du point de vue de l'analyse graphique, le bureau d'études DayByDay observe la formation d'une bougie noire dotée d'une ombre haute. Les proportions ne sont pas importantes, les volumes faibles toujours avec 2.3 milliards d'euros échangés, la bougie ne porte pas de signification particulière. Après le doji en pierre tombale de la veille, les vendeurs ont repris la main et l'ont gardée. Néanmoins, la clôture s'est faite très proche du support à 4473 points, il n'est pas franchement enfoncé pour le moment. La hausse pour les semaines qui viennent est toujours de mise.

Les valeurs à suivre aujourd'hui

AUPLATA

Auplata, 1er producteur d’or français coté en Bourse, a annoncé la réalisation d’une augmentation de capital réservée de 2,5 millions d'euros, et libérée par compensation de créances, intégralement souscrite par la société Compagnie Minière de Touissit. Le Conseil d'administration a en effet décidé de procéder à une augmentation de capital d'un montant nominal de 625 000 euros, par émission de 2 500 000 actions nouvelles, à un prix unitaire de 1 euro, avec suppression de droit préférentiel de souscription.

ARCELORMITTAL

ArcelorMittal (+3,20% à 5,799 euros) a fini hier parmi les rares hausses du CAC 40, soutenu par deux facteurs. D'abord, Moody's a relevé de Négative à Stable sa perspective sur la note de crédit, maintenu à Ba2, du groupe sidérurgiste. L'agence de notation estime que le groupe va tirer profit des mesures décidées ces derniers mois pour préserver sa note de crédit dans un environnement défavorable, marqué par la baisse des cours des matières premières.

AEROPORT DE PARIS

Le trafic de Paris Aéroport a progressé de 1,4 % en juillet sur un an, avec 9,6 millions de passagers accueillis, dont 6,5 millions à Paris-Charles de Gaulle (- 0,9 %) et 3,1 millions à Paris-Orly (+ 6,7 %). « Le Ramadan s'est déroulé, cette année, du 6 juin au 6 juillet alors qu'il a eu lieu du 18 juin au 17 juillet en 2015 », a précisé l’opérateur d’aéroports. Ce dernier a précisé que le trafic a été impacté par le mouvement social du personnel navigant d'Air France entre le 27 et le 31 juillet 2016, qui a généré une perte de trafic d'environ 145 000 passagers.

GAUSSIN

Gaussin Manugistique a annoncé la vente ferme d'un automoteur en U 25 tonnes à EDF et destiné à la centrale nucléaire de Cattenom. Le montant de la transaction n'a pas été divulgué. Le spécialiste des engins de manutention précise que le véhicule répond parfaitement aux défis de manutention de l’électricien, qui a choisi, sur le site de Cattenom, de containériser un maximum de biens d'équipements en Container « ISO 20 25 Tonnes » : enjeux de poids, d'encombrement, de coût et de sécurité notamment.

Les chiffres macroéconomiques

Le seul rendez-vous de la journée est à 20h aux Etats-Unis avec la publication du compte-rendu du Comité de politique monétaire de la Fed des 26 et 27 juillet.

A 08h25, l'euro cote 1,1270 dollar en léger repli de 0,06%.

Hier à Paris

Malgré la bonne orientation du secteur minier - Antofagasta et BHP Billiton ont publié des résultats supérieurs aux attentes, ArcelorMittal a vu sa perspective de crédit relevée par Moody's - et du cours du pétrole, les marchés européens ne sont pas parvenus à enchainer une troisième hausse de suite. L'appréciation de l'euro et un indice de confiance des investisseurs allemands décevants ont pesé sur la tendance, s'ajoutant à des prises de bénéfices alors que les indices restent proches de leurs plus hauts de l'année. Le CAC40 a perdu 0,83% à 4 460,44 pts et l'EuroStoxx50 0,73% à 3 024,74 pts.

Hier à Wall Street

Après avoir repris leur chasse aux records lundi, les investisseurs américains ont pris une partie de leurs bénéfices hier. Malgré la nouvelle baisse du dollar et la hausse du pétrole, Wall Street a donc décidé de faire une pause, prenant pour prétexte des déclarations jugées peu favorables pour les actions de responsables de la Fed. Les présidents de la Fed de New York et d’Atlanta ont en effet laissé entendre que les taux pourraient être relevés au moins une fois d’ici la fin de l’année. Le Dow Jones a perdu 0,45% à 18 552,02 points et le S&P 500 a cédé 0,55% à 2 178,15 points.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant