Morning meeting AOF France / Europe - L'heure de la consolidation a sonné, SFR à surveiller

le
0

(AOF) - Les marchés européens sont attendus en légère baisse à l'ouverture, alors que Wall Street a calé hier après avoir inscrit de nouveaux records ces derniers jours. A noter tout de même que la Bourse japonaise a terminé en hausse. La séance s'annonce encore calme en cette fin de saison des publications semestrielles : SFR est une des dernières entreprises à présenter ses résultats et les investisseurs ne manqueront pas d'y réagir aujourd'hui. Sur le plan macroéconomique, l'agenda est également quasiment vide. Enfin, le cours du pétrole, après avoir soutenu la tendance hier, fait aussi une pause.

L'analyse technique du CAC 40

Du point de vue de l'analyse graphique, le bureau d'études DayByDay observe la formation d'un doji en croix inversée, faible figure de retournement. Dans de très faibles volumes d'à peine 2.1 milliards d'euros échangés, l'indice a bien progressé en matinée, pour finir à son niveau de départ. Il bute ainsi une fois encore sur la moyenne mobile à 200 jours qui lui sert de résistance depuis le mois de mai. Cependant, le rebond est très récent, et il lui reste peut être suffisamment d'énergie pour enfin franchir ce seuil dynamique.

Les valeurs à suivre aujourd'hui

SFR

SFR a enregistré une perte nette de 43 millions d'euros au deuxième trimestre 2016, à comparer avec un bénéfice de 85 millions un an plus tôt à la même époque. L'opérateur a toutefois précisé que ce passage dans le rouge reflète une augmentation de 258 millions d'euros des charges financières nettes par rapport au deuxième trimestre 2015, principalement dû à des coûts exceptionnels liés au refinancement d'avril 2016 (221 millions d'euros). Hors l'impact de ce refinancement, le résultat net aurait été positif à 178 millions d'euros.

AB SCIENCE

AB Science, société pharmaceutique spécialisée dans la recherche, le développement et la commercialisation d'inhibiteurs de protéines kinases (IPK), a annoncé hier soir que le masitinib a obtenu la désignation de médicament orphelin auprès du Comité des médicaments orphelins (COMP) de l'Agence européenne des médicaments (EMA), dans le traitement de la sclérose latérale amyotrophique (SLA), aussi connue sous le nom de maladie de Charcot.

HEURTEY PETROCHEM

Le chiffre d'affaires d'Heurtey Petrochem au premier semestre 2016 s'est élevé à 177 millions d'euros, en baisse de 17% par rapport au premier semestre 2015 (-15% à taux de change constant). La branche fours a contribué à hauteur de 76%, dont 51% pour le raffinage, 18% pour la pétrochimie et 7% pour l'hydrogène, et la branche gaz à hauteur de 24%.

CGG

CGG a bondi de 9,95% à 21 euros hier, signant sa troisième séance de hausse. Le titre du spécialiste des études sismiques et géophysiques pour l'industrie pétrolière a bénéficié à plein de la hausse des cours du pétrole : le WTI a gagné 2,89% à 43,01 dollars et le Brent 2,44% à 45,35 dollars. Un baril plus élevé laisse espérer un rebond des investissements de la part des compagnies pétrolières, clientes de CGG. La dynamique est la même pour le fabricant de tubes en acier sans soudure Vallourec (+5,67% à 3,408 euros), qui a signé hier la deuxième plus forte hausse du SBF 120 derrière CGG.

Les chiffres macroéconomiques

En juin, selon des données provisoires, la balance commerciale allemande a affiché un excédent de 24,9 milliards d'euros, en hausse par rapport aux 21 milliards de mai et aux 23,9 milliards de juin 2015. Les exportations allemandes ont progressé de 1,2% le mois dernier sur un an et les exportations de 0,3%. Sur un mois, les premières ont augmenté de 0,3% et les secondes de 1%.

A 14h30, aux Etats-Unis, les investisseurs découvriront la première estimation de la productivité et des coûts du travail au deuxième trimestre. Elle sera suivie à 16h par les stocks des grossistes en juin.

A 08h30, l'euro cote 1,1077 dollar en très léger repli de 0,08%.

Hier à Paris

Les marchés européens ont terminé en légère hausse, soutenus par la hausse des cours du pétrole alors que le président de l'Opep est confiant dans le rééquilibrage du marché. Ce facteur a permis de compenser le retournement de tendance à Wall Street : après une ouverture en légère hausse, les indices américains sont repartis en territoire négatif alors qu'ils enchainent les nouveaux records depuis plusieurs jours. Dans ce contexte, les statistiques favorables en Europe n'ont eu que peu d'impact. Le CAC40 a gagné 0,11% à 4 415,46 pts et l'EuroStoxx 50 0,31% à 2 982,92 pts.

Hier à Wall Street

Les marchés américains ont consolidé leurs gains hier après avoir enchainé de nouveaux records ces derniers jours. Faute de nouvelles statistiques, l’effet positif des chiffres de l’emploi de vendredi s’est estompé même si la hausse de 3% des cours du pétrole est venue le compenser en partie. Dans ce contexte, le secteur pétrolier a d’ailleurs tiré son épingle du jeu puisque les majors Exxon et Chevron ont passé la journée aux avant-postes des indices actions. En revanche, le secteur de la santé a été malmené. Le Dow Jones a cédé 0,08% à 18 529,29 pts et le S&P 500 0,09% à 2 180,89 pts.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant