Morning meeting AOF France / Europe - L'hésitation devrait dominer à l'ouverture, Hermès et Orpea en vue après leurs publications

le
0

(AOF) - Les marchés européens devraient ouvrir sur une note hésitante en ce mercredi, alors que Wall Street n'a pu totalement éviter une nouvelle baisse hier mais que les indices japonais sont parvenus à progresser. En l'absence de statistiques européennes, et dans l'attente de l'intervention de Janet Yellen cet après-midi, le rebond du pétrole pourrait calmer certaines craintes des opérateurs. Non seulement il devrait soutenir les valeurs du secteur mais en plus limiter l'aversion au risque sur les financières qui ont souffert ces derniers jours. Du côté des valeurs, Hermès et Orpea seront en vue.

L'analyse technique du CAC 40

Du point de vue de l'analyse graphique, le bureau d'études DayByDay observe la formation d'une bougie noire avec une mèche basse à proximité du support à 3926 points, le tout dans des volumes en augmentation. Cette septième séance baissière n'a pas les éléments pour annoncer une fin de la baisse au moins locale. Il manque encore un emballage final ou une figure de retournement. Les prochains soutiens sont à 3926 puis 3789 points.

Les valeurs à suivre aujourd'hui

ORPEA

Orpea a vu ses revenus progresser de 22,8% (+5,4% en organique) en 2015 à 2,393 milliards d'euros. L'exploitant de maisons de retraite et de cliniques s'était fixé pour objectif une croissance de 22,1% à 2,380 milliards d'euros. Sur le seul quatrième trimestre, Orpea a enregistré une croissance de 21,9% (+5,1% en organique) à 650,4 millions d'euros.

MBWS

Marie Brizard Wine & Spirits (MBWS) a réalisé en 2015 un chiffre d'affaires net de 463,5 millions d'euros, en hausse de 2,4% à activités comparables. Les activités "cœurs de métier" ont réalisé un chiffre d'affaires de 364,4 millions et enregistré une progression de 4,4% par rapport à la base comparable de 2014. Au quatrième trimestre 2015, la croissance du chiffre d'affaires net du groupe de vins et spiritueux s'est accélérée pour atteindre 11%, à 137,4 millions.

KLEPIERRE

Klépierre a fait état d'un cash-flow net courant par action de 2,16 euros en 2015, en hausse sur un an (2,07 euros en 2014) et supérieur à son objectif de 2,15 euros. Les revenus de la foncière spécialisée dans les centres commerciaux ont progressé de leur côté de 43% à 1,29 milliard d'euros. Au 31 décembre 2015, la valeur du portefeuille de centres commerciaux, hors droits, était de 21,7 milliards d'euros, soit une progression de 8,4 milliards d'euros par rapport au 31 décembre 2014 (+63,0 %) principalement due aux acquisitions de Corio, de Plenilunio et d’Oslo City.

COFACE

Coface a enregistré une croissance de 0,7% de son résultat net part du groupe à 140,9 millions d'euros en 2015. Le résultat opérationnel de l'assureur-crédit a baissé de son côté de 5,8% (-6,1% en comparable) à 194,1 millions et son chiffre d'affaires a progressé de 3,4% (+1,2% en comparable) à 1,489 milliard. La production de nouveaux contrats est en baisse par rapport à l’année dernière, qui avait notablement bénéficié de la signature de quelques contrats importants. La rétention du portefeuille de clients s’établit à un bon niveau, à 88,2%.

Les chiffres macroéconomiques

Les marchés seront fermés en Chine.

La seule statistique de la journée sera publiée à 08h45. Il s'agit de l'indice de la production industrielle de décembre pour la France.

A 16h00, Janet Yellen, présidente de la Fed, sera auditionnée par la Chambre des représentants aux Etats-Unis.

Vers 08h25, l'euro est en légère baisse de 0,07% à 1,1284 dollar.

Hier à Paris

Les Bourses européennes ont poursuivi leur chute. Le plongeon des cours du pétrole (-45% depuis un an) serait à l’origine de cette spirale baissière. Alors que Goldman Sachs vient de confirmer son hypothèse d’un baril de brut à 20 dollars à court terme, les investisseurs s’inquiètent des conséquences d’une vague de faillite dans le secteur pétrolier sur les banques. L’ampleur de la baisse en Europe s’expliquerait également par le rebond de l’euro face au dollar. Le CAC 40 a repli de 1,69% à 3 997,54 points, passant sous les 4 000 points pour la première fois depuis octobre 2014.

Hier à Wall Street

Les marchés américains sont parvenus à limiter leurs pertes hier et à clôturer proches de l'équilibre. Même s'ils n'ont pas été épargnés par la vague d'aversion au risque qui pèse notamment sur les valeurs financières et pétrolières, les indices de Wall Street ont bénéficié d'un rebond des biotech et de la baisse du dollar. La crainte d'une série de faillites dans le secteur pétrolier, suite à la chute des cours du pétrole, et leur impact possible sur les banques explique en partie la défiance actuelle pour ces valeurs. Le Dow Jones a cédé 0,08% à 16 014,38 pts et le S&P 0,07% à 1 852,21 pts.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant