Morning meeting AOF France / Europe - L'Europe attendue en baisse dans le sillage de Wall Street

le
0

(AOF) - La réaction très mitigée des investisseurs américains au discours de Janet Yellen vendredi devrait peser sur les indices européens en ce début de semaine. Ces derniers ont certes accéléré leurs gains vendredi après cette intervention mais Wall Street a rechuté en fin de séance, alors que Yellen a maintenu le flou sur le calendrier du resserrement monétaire outre-Atlantique, renforçant tout de même l'idée qu'il aurait lieu d'ici la fin de l'année. Le rapport sur l'emploi de vendredi prochain devrait être décisif. Du côté des valeurs, Alstom devrait profiter du méga-contrat signé aux Etat-Unis.

L'analyse technique du CAC 40

Du point de vue de l'analyse graphique, le bureau d'études DayByDay observe la formation d'une bougie blanche testant le haut de l'intervalle 4443 - 4373.75 points. Les volumes restent faibles, légèrement supérieurs à 2 milliards d'euros. Une clôture au-dessus de cet obstacle est nécessaire pour relancer la tendance haussière en direction des derniers sommets à 4528 points.

Les valeurs à suivre aujourd'hui

ALTRAN

Altran annonce aujourd’hui avoir finalisé les acquisitions des sociétés américaines Synapse et Lohika, dont les signatures sont intervenues en juin et juillet 2016 respectivement. Le rachat de Synapse permet au groupe d'accélérer la croissance de Cambridge Consultants, qui prévoit de disposer à terme d'une équipe de 1 000 spécialistes en développement de produits innovants. Avec l'intégration de Lohika, Altran franchit une nouvelle étape pour se positionner comme l'un des leaders en ingénierie et en R&D logicielles en Amérique du Nord.

ADVINI

Advini a vu son bénéfice net part du groupe croitre de 15,8% à 2,67 millions d'euros au premier semestre et son résultat opérationnel progresser de 11,4% à 4,28 millions. La marge brute du groupe viticole s'est améliorée de 1,1 point à 36,1%. Elle traduit la montée en gamme régulière, année après année, des vignobles et maisons de vins d’AdVini. Enfin, le chiffre d'affaires semestriel d'Advini a fléchi de 0,4% à 113,55 millions d'euros.

VIVENDI

Vivendi (-1,73% à 17,275 euros) a terminé vendredi à la dernière place du CAC 40 après avoir publié des résultats du deuxième trimestre décevants. Si son bénéfice net ressort plutôt en ligne avec les attentes, à 187 millions en repli de 3,1%, c'est essentiellement grâce à la contribution positive de Telecom Italia intégrée pour la première fois dans les résultats du groupe. Vivendi est actionnaire à près de 25% de l'opérateur italien qui a enregistré une bonne performance au deuxième trimestre et relevé ses prévisions annuelles.

UMANIS

L'Assemblée générale extraordinaire des actionnaires d'Umanis, réunie le 26 août 2016, a approuvé la 1ère résolution relative à la réduction de capital d'un montant nominal maximal de 363 000 euros par voie d'offre publique de rachat d'actions portant sur un maximum de 330.000 actions de 1,10 euro de nominal chacune au prix de 20 euros par action. Le 26 juillet 2016, l'AMF a accordé la dérogation au dépôt d'une offre publique obligatoire par Monsieur Laurent Piepszownik et a déclaré l'offre conforme.

Les chiffres macroéconomiques

La Bourse de Londres sera fermée.

La seule statistique du jour viendra des Etats-Unis à 14h30 : il s'agit des revenus et dépenses des ménages en juillet.

A 08h20, l'euro est quasiment stable (+0,04%) à 1,12 dollar.

Hier à Paris

Très attendue toute la semaine, Janet Yellen n'a pas déçu à Jackson Hole en estimant que les arguments en faveur d'un relèvement des taux s'étaient renforcés ces derniers mois sans pour autant indiquer clairement que le resserrement se ferait dès la réunion de septembre. A la fois rassurante sur l'économie américaine mais prudente sur les taux, elle a permis aux indices de nettement progresser. Le CAC 40 s’est apprécié de 0,8% à 4 441,87 points aujourd’hui et gagne 0,94% en cinq jours. L’EuroStoxx a progressé de son côté de 0,76% à 3 010,43 points ce vendredi et de 1,42% sur la semaine.

Hier à Wall Street

L'effet apaisant du discours de Janet Yellen a été de courte durée vendredi à Wall Street. Rassurant sur la solidité de l'économie américaine, il a finalement accru la nervosité des investisseurs en maintenant le flou sur le calendrier du resserrement monétaire : ce dernier a toutes les chances d'intervenir d'ici la fin de l'année mais difficile de dire si les taux seront relevés dès septembre. Tout dépendra du rapport sur l'emploi de vendredi prochain. Le Dow Jones a cédé 0,29% à 18 395,40 pts vendredi et 0,7% en cinq jours. Le S&P500 a perdu 0,16% à 2 169,04 pts et 0,6% sur la semaine.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant