Morning meeting AOF France / Europe - L'emploi américain en tant que juge de paix

le
0

(AOF) - Les marchés européens sont attendus en légère baisse, mais la tendance finale devrait se décider à 14h30 avec la publication des chiffres de l’emploi aux Etats-Unis pour septembre. Les économistes interrogés par Reuters anticipent en moyenne la création de 175 000 emplois contre 151 000 en août et un taux de chômage inchangé à 4,9%. Le marché pétrolier est quasiment stable avec un baril de Brent à 52,50 dollars après avoir progressé de plus de 1% hier. A Paris, les investisseurs réagiront à une cession par Total de sa filiale de chimie de spécialités et aux résultats de Latécoère.

L'analyse technique du CAC 40

Du point de vue de l'analyse graphique, le bureau d'études DayByDay observe la formation d'une bougie noire assez courte, sans caractéristiques particulières. Les volumes se sont élevés à 3,17 milliards, ce qui est parmi les forts niveaux des dernières semaines. L'indice bute toujours sur la zone de 4500 points. Les banques ont bien progressé une fois encore, mais en revanche, les télécoms et services aux collectivités ont été faibles. La consolidation se poursuit.

Les valeurs à suivre aujourd'hui

AEROPORT DE PARIS

Groupe ADP a annoncé avoir converti ses titres SETA en actions de l'opérateur aéroportuaire mexicain OMA et annonce son intention de vendre ces actions tout en maintenant sa mission d'assistance technique et opérationnelle avec SETA (Servicios de Tecnología Aeroportuaria S.A. de C.V). L’opérateur aéroportuaire s’est déclaré extrêmement satisfait de son partenariat stratégique avec OMA via la co-entreprise SETA détenue avec ICA depuis 2000.

KLEPIERRE

Klépierre S.A., à la fois cotée sur Euronext Paris et Euronext Amsterdam N.V. a annoncé que ses actions seront retirées de la cote d'Euronext Amsterdam à compter du lundi 7 novembre 2016. Le dernier jour de négociation sera le vendredi 4 novembre 2016 et le retrait de la cote sera effectif à compter du lundi 7 novembre 2016. Le groupe immobilier spécialisé dans les centres commerciaux souhaite consolider sa cotation sur une seule place boursière, à savoir Euronext Paris.

LDC

Sur le premier semestre de l’exercice 2016-2017, le chiffre d’affaires consolidé du Groupe LDC s’est élevé à 1,735 milliard d’euros, en hausse de 3,2% (+1,3% à périmètre identique). Les tonnages commercialisés sont en augmentation de 3,6% à 427,4 Ktonnes (+1,2% à périmètre identique). Le chiffre d’affaires du groupe volailler au second trimestre a atteint 853,7 millions d’euros, en croissance de 2,4% avec des volumes en hausse de 3,2%. A périmètre identique, les ventes ont progressé de 0,7% en valeur et de 0,9% en volumes.

GROUPE PSA

Le groupe PSA et SAIPA, partenaire de Citroën en Iran depuis 1966, ont signé un accord de joint-venture pour produire et commercialiser des véhicules Citroën. Cette société, dont le capital sera réparti à 50/50, pose les bases d'un partenariat stratégique entre les deux entreprises. Elle couvrira l'ensemble de la chaîne de valeur de la conception à la commercialisation des véhicules, y compris la fonction achat. Les véhicules seront produits sur le site de Kashan (Iran), dont le groupe automobile français deviendra propriétaire à hauteur de 50%.

Les chiffres macroéconomiques

Les marchés sont fermés en Chine.

La production industrielle allemande a progressé de 2,5% en août après avoir reculé de 1,5%, a annoncé Destatis.

Les investisseurs attendent pour la France l'indice de la production industrielle et les chiffres du commerce extérieur d'août à 8h45.

Aux Etats-Unis, les créations d'emplois et taux de chômage en septembre seront connus à 14h30 et les stocks des grossistes d'août à 16 heures.

Ce matin, l'euro cède 0,22% à 1,1123 dollar.

Hier à Paris

Les marchés européens ont fini proches de l’équilibre, la prudence l’emportant à moins de 24 heures des chiffres américains de l’emploi. Les chiffres de demain devraient influencer les anticipations des intervenants à propos d’une hausse des taux de la Fed en décembre, un scénario qui est actuellement anticipé par une majorité d’économistes. A Paris, SFR est resté sous pression pour la deuxième journée consécutive. L’indice CAC 40 a clôturé en recul de 0,22% à 4 480,10 points tandis que l’EuroStoxx 50 cédait 0,16% à 3 021,58 points.

Hier à Wall Street

Les marchés américains ont terminé en ordre dispersé, signe que les investisseurs limitent les prises de risque dans l’attente des chiffres de l’emploi qui seront publiés ce vendredi. Comme un avant-goût de cette statistique sensible, les inscriptions hebdomadaires au chômage ont nettement baissé aux Etats-Unis. En filigrane, les opérateurs vont tenter d’analyser l’impact de ces chiffres sur la politique monétaire de la Fed. Le compartiment de la tech, à l’instar de Twitter, a été mal orienté. Le Dow Jones a cédé 0,07% à 18 268,50 points et le S&P 500 a grappillé 0,05% à 2 160,77 points.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant