Morning meeting AOF France / Europe - Hausse attendue, la Fed rassure

le
1

(AOF) - Les marchés européens sont attendus en hausse, rassurés par le message délivré par la Fed hier soir. Le scénario le plus probable présenté par la Banque centrale américaine comprend en effet deux hausses de taux cette année contre 4 auparavant. Elle a en particulier pris en compte le risque que faisait peser la situation macroéconomique mondiale sur l’économie américaine. A Paris, les résultats de société continuent de tomber. Les investisseurs réagiront notamment à ceux de LafargeHolcim, qui annoncé une perte nette.

L'analyse technique du CAC 40

Du point de vue de l'analyse graphique, le bureau d'études DayByDay observe la formation d'une nouvelle toupie dans l'attente du discours de la Fed à 19h hier. Les investisseurs n'ont pas voulu prendre de position marquée : le volume est resté en ligne à 3,20 milliards d'euros. Les indices américains ont bien accueilli le discours de la Fed qui a reculé sur le nombre de hausses de taux à envisager pour 2016. Cela devrait soutenir les marchés européens. L'accélération baissière n'est pas pour tout de suite. Seul l'euro-dollar a fortement décalé et devrait poursuivre son appréciation vers les sommets de Février.

Les valeurs à suivre aujourd'hui

AUBAY

Aubay a annoncé un résultat net part du groupe 2015 de 15,9 millions d’euros, en croissance de 36,6%, et un résultat opérationnel courant de 25,98 millions d’euros, en augmentation de 28%. Ce dernier a représenté 9,5% des ventes contre 8,3% en 2014. Il visait une marge supérieure à 9%, objectif relevé fin janvier. Le groupe souligne qu’il a atteint avec plusieurs années d’avance son objectif de marge normative. Le chiffre d’affaires a, lui, progressé de 12,5% à 273,8 millions d’euros.

BOIRON

Boiron a enregistré en 2015 une baisse de 17% de son résultat net part du groupe à 73,9 millions d’euros et de 12,2% de son résultat opérationnel à 126,55 millions d’euros. Le repli de ce dernier s’explique par la hausse des charges opérationnelles, notamment de promotion, et le repli du chiffre d’affaires. Ce dernier a reculé de 0,3% à 607,8 millions d’euros. Le Conseil d’Administration proposera à l’Assemblée Générale des actionnaires la distribution d’un dividende de 1,50 euro par action. La mise en paiement du dividende interviendra le 3 juin 2016.

HEURTEY PETROCHEM

Heurtey Petrochem a réalisé en 2015 un résultat net part du groupe en baisse de 10% à 8,3 millions d'euros, pénalisé par la chute des cours du pétrole qui pèse sur les investissements des clients. En repli de 21%, le résultat opérationnel courant s'établit à 16,3 millions, en ligne avec l'objectif que s'était fixé le groupe d'un résultat opérationnel courant compris entre 16 et 17,5 millions. Le chiffre d'affaires s'élève à 420 milllons, en ligne avec l'objectif annoncé par le groupe (400 à 420 millions), et en repli de 4% par rapport à 2014 (-9% à taux de change constant).

LAFARGEHOLCIM

LafargeHolcim a enregistré une perte nette de 2,86 milliards de francs suisses au quatrième trimestre en raison de 3 milliards francs suisses de dépréciation d'actifs et autres charges. " Ces frais non cash sont principalement liés à la modification des conditions de marché au Brésil, en Russie, en Irak et en Chine ainsi qu'aux actifs fermés ou mis sous cocon suite à la révision du portefeuille post fusion ", a expliqué le cimentier. L'Ebitda retraité a reculé de 15,3% à 1,395 milliards. Il baisse de 8,3% en base comparable.

Les chiffres macroéconomiques

Les investisseurs attendent l'indice définitif de l'inflation en février et la balance commerciale de janvier de la zone euro en février.

Aux Etats-Unis, les inscriptions hebdomadaires au chômage et l'indice manufacturier de la Fed de Philadelphie seront connus à 13h30.

Ce matin, l'euro est en hausse à 1,1241 dollar.

Hier à Paris

Les marchés actions européens ont clôturé en léger repli dans l'attente de la Fed. Les investisseurs misent sur la statu quo sur les taux, mais attendent de Janet Yellen des indices concernant le calendrier des futurs hausses. A ce sujet, l'annonce d'une inflation sous-jacente supérieure aux attentes en Etats-Unis devrait donner des arguments aux gouverneurs de la Fed pour ne pas remettre en cause le resserrement monétaire. A Paris, Technip (+2,5%) a bénéficié du rebond de près de 4% du pétrole. Le CAC 40 a cédé 0,22% à 4 4463 points. L'EuroStoxx 50 a perdu 0,17% à 3 062,07 points.

Hier à Wall Street

Les marchés américains ont bénéficié du ton accommodant adopté par la Fed à l'issue de sa réunion de politique monétaire. Si elle a sans surprise laissé ses taux d'intérêt inchangés, elle a souligné que l'économie était toujours exposée aux risques liés aux incertitudes mondiales. La hausse est restée limitée en dépit de la forte hausse des cours du pétrole, le baril de WTI s'étant adjugé près de 6%. Du côté des valeurs, les résultats d'Oracle ont rassuré le marché. Le Dow Jones a gagné 0,43% à 17 325,76 points, le Nasdaq Composite 0,75% à 4 763,97 points et le S&P 500 0,56% à 2027,22 points.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • SM7 il y a 9 mois

    Rassurés ! Mais pourquoi ? La terre entière savait que la FED n'allait pas bouger.