Morning meeting AOF France / Europe - En légère hausse en attendant la BCE, la BCE et encore la BCE

le
0

(AOF) - Les marchés européens devraient débuter la séance en légère hausse. Tous les yeux seront tournés vers Francfort où la BCE devrait donner un nouveau coup de fouet à sa politique d’assouplissement monétaire. Mais les mesures annoncées seront-elles suffisantes pour permettre la poursuite du rebond des marchés ? Rendez-vous en début d’après-midi. A Paris, les publications de résultats restent nombreuses. Les investisseurs surveilleront en particulier ceux de Carrefour, Lagardère et d’Iliad. Des sociétés moins connues, comme Altran et Elis, ont aussi présenté leurs comptes.

L'analyse technique du CAC 40

Du point de vue de l'analyse graphique, le bureau d'études DayByDay observe la formation d'une nouvelle bougie au petit corps au sein de l'intervalle 4406,84 - 4465 points. Le discours de la BCE, attendu depuis 6 séances maintenant, devrait permettre de reprendre une tendance plus marquée : il faut surveiller le sens de sortie de ce range pour assister à un nouveau mouvement. En attendant, l'avis neutre est conservé.

Les valeurs à suivre aujourd'hui

CARREFOUR

Carrefour a fait état, pour 2015, d'un bénéfice net ajusté part du groupe en hausse de 7,1% à 1,11 milliard d'euros et un résultat opérationnel courant en croissance de 7% (+2,4% à changes constants) à 2,4 milliards. Ce dernier a progressé tant en Europe (+9,9% en proforma) que dans les Pays Emergents (+9,2% à changes constants). Enfin, le chiffre d'affaires annuel de Carrefour a augmenté de 4,1% (+3% en organique) à 76,9 milliards d'euros.

annuel, déjà publié, a progressé de 3% en données comparables à 7,19 milliards.

CNP ASSURANCES

CNP Assurances a fait une communication sur l’évolution de son partenariat avec le Groupe Crédit Agricole, qui a annoncé mercredi son intention d’internaliser les contrats groupe d’assurance emprunteur des Caisses régionales. Le premier assureur de personnes en France a précisé que la contribution moyenne de ce partenariat s’est élevée à 30 millions d’euros au cours des trois dernières années au niveau de son résultat brut d’exploitation (RBE), soit environ 2 % du RBE France. Il a ajouté que cette contribution pourrait ainsi décroître progressivement à partir de 2018.

LAGARDERE

Lagardère a généré en 2015 un bénéfice net ajusté part du groupe de 240 millions d'euros, en hausse de près de 30%, reflétant essentiellement la hausse du résultat opérationnel. Ce dernier s'est élevé à 378 millions d'euros, en croissance de 10,5%. Hors effets de change et de périmètre, la progression du Résop Groupe a été de 8,8 %, supérieure à l'objectif annoncé d'environ 7 % à change constant et hors effet de la cession d'activités de Distribution. Le chiffre d'affaires.

RUBIS

Sur l’exercice 2015, Rubis a fait état d'un résultat net part du groupe en hausse de 44 % à 170 millions d'euros (+9% à périmètre constant). Le résultat opérationnel courant (ROC) s'est élevé à 240 millions en progression de 44% (+15% à périmètre constant), dont 126% à 51 millions d'euros pour le ROC du pôle Rubis Support et Services. L'opérateur spécialisé dans l'aval pétrolier a enregistré un résultat brut d'exploitation de 345 millions d'euros en croissance de 48% (+18% à périmètre constant) et un chiffre d'affaires de 2,9 milliards en progression de 4% (-7% à périmètre constant).

Les chiffres macroéconomiques

Les investisseurs attendent la production industrielle de janvier en France à 8h45.

Mais ils seront surtout attentifs à la décision de la BCE sur les taux à 13h45 et aux déclarations de son président lors de la conférence de presse de 14h30.

Ils prendront connaissance à la même heure des inscriptions hebdomadaires au chômage aux Etats-Unis.

Ce matin, l'euro recule de 0,25% à 1,0970 dollar.

Hier à Paris

Les marchés européens ont mis un terme à deux séances consécutives de baisse avant la décision de politique monétaire de la BCE jeudi. Les investisseurs attendent plusieurs mesures, dont une nouvelle baisse du taux de dépôt et une augmentation des achats d’actifs. Toute la question est de savoir si les mesures annoncées seront à la hauteur des anticipations ? A Paris, le plan stratégique de Crédit Agricole a été accueilli favorablement, mais pas les résultats de Casino. Le CAC 40 a clôturé sur un gain de 0,49% à 4 225,65 points et l’EuroStoxx 50 s’est adjugé 0,47% à 3 016,18 points.

Hier à Wall Street

Comme en Europe, les investisseurs américains ont limité leurs mouvements sur les marchés hier, suspendus à la réunion de la BCE qui se déroule ce jeudi. Les attentes d'un nouveau soutien à l'économie européenne sont très fortes et la question est de savoir quelle forme il prendra. L'évolution la plus notable est le bond des cours du pétrole consécutive à la publication des stocks américains : les stocks d'essence ont notamment baissé bien plus fortement que prévu. Le Dow Jones a gagné 0,21% à 17 000,36 points et le S&P 500 0,51% à 1 989,26 points.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant