Morning meeting AOF France / Europe - Baisse anticipée, Wall Street décidera de la tendance finale

le
0

(AOF) - Les marchés européens sont attendus en baisse alors que la production chinoise a déçu. Elle a progressé de 6% en avril contre 6,8% en mars et un consensus Wall Street Journal de 6,6%. En ce lundi de la Pentecôte, l’activité devrait rester limitée en raison de l’absence de nombreux intervenants et d’actualités d’importance sur le front des entreprises européennes. La tendance à Wall Street et sur le marché pétrolier devrait donc décider du sort final de la cote européenne. Ce matin, les cours de l’or noir sont bien orientés avec un Brent en hausse de 1,46% à 48,53 dollars.

L'analyse technique du CAC 40

Du point de vue de l'analyse graphique, le bureau d'études DayByDay observe la formation d'une bougie blanche avec un grand corps, signe que les acheteurs sont revenus sur le marché. Un intervalle de consolidation entre 4374.75 et 4229 points est maintenant défini. Au sein de ce range, il n'y aura pas de tendance marquée, uniquement beaucoup de bruit, pour rien. DayByDay prend un avis neutre.

Les valeurs à suivre aujourd'hui

GEMALTO

Marquis ID Systems (MIDS), une société de Gemalto, a obtenu un contrat de six ans de la Division of Motor Vehicles (DMV) du Department of Revenue du Colorado qui porte sur la fourniture d'un système clés en mains pour l'émission de permis de conduire et cartes d'identité. Celui-ci englobe la numérisation et l'authentification des documents et photos, ainsi que la signature, la capture d'empreintes digitales et la vérification.

EDF

L'agence de notation S&P a abaissé la note d'EDF de A+/A-1 à A/A-1, la perspective est négative. S&P estime que le profil de risque de l'électricien s'est dégradé alors qu'il tire une moindre partie de ses revenus du secteur réglementé en France tout en étant confronté à des gros investissements dans les prochaines années. S&P estime aussi que les perspectives d'EDF pourraient se dégrader encore en cas de nouveaux problèmes dans la filière nucléaire (Flamanville notamment).

KEYRUS

Keyrus, spécialiste de la data et du digital, a réalisé un chiffre d’affaires de 53,4 millions d’euros au premier trimestre 2016, en hausse de 10%. A périmètre et taux de change constants, la progression s’élève à 8,8%, tirée par les activités Grands comptes. Ces dernières progressent de 14,2% par rapport au premier trimestre 2015 (+12,5% à périmètre et taux de change constants). Les activités Mid-Market ont vu leur chiffre d’affaires légèrement s'infléchir de 2,5% au premier trimestre sans changement de périmètre par rapport à l'exercice 2015.

AIR LIQUIDE

La Federal Trade Commission (FTC) a autorisé le rapprochement entre Air Liquide et l'américain Airgas sous certaines conditions. Les deux sociétés devront notamment céder des actifs dans la production et la distribution dans sept types de gaz industriels. Dans un communiqué, le groupe français a indiqué que cette autorisation de la concurrence américaine levait la dernière condition réglementaire nécessaire à la finalisation du projet d'acquisition. L'opération, soumise aux conditions de clôture usuelles, devrait être finalisée le 23 mai 2016

Les chiffres macroéconomiques

Les investisseurs attendent l'indice manufacturier (Empire State) pour mai à 14h30 et l'indice de confiance des constructeurs immobiliers NAHB en mai à 16 heures.

En raison du lundi de Pentecôte, les marches allemands sont fermés.

Ce matin, l'euro se reprend légèrement à 1,1314 dollar.

Vendredi à Paris

Les marchés européens ont de justesse mis un terme à deux semaines consécutives de repli. Ils ont bénéficié aujourd’hui du recul de l’euro face au dollar grâce en particulier à des ventes au détail aux Etats-Unis supérieures aux attentes en avril. A Paris, les investisseurs ont salué les résultats de Bouygues et cartonné Eutelsat pour son avertissement. L’indice CAC 40 a clôturé aujourd’hui sur un gain de 0,62% à 4 319,99 points, lui permettant de s’adjuger 0,44% en cinq séances. L’EuroStoxx 50 a, lui, gagné respectivement 0,72% et 0,67% à 2 956,63 points.

Vendredi à Wall Street

Les marchés américains ont fini en repli, lestés par le secteur de la distribution. Nordstrom et JCPenney ont ainsi été pénalisés pour leur performance décevante, entraînant notamment Wal-Mart. Plusieurs distributeurs avaient déjà déçu ces derniers. Pour autant, les ventes au détail en avril ont surpris favorablement et provoqué une hausse du dollar. Cette dernière et la baisse du pétrole ont aussi pesé sur les indices. Le Dow Jones a cédé 1,05% à 17 535,32 points, portant son repli sur la semaine à 1,16%. Le Nasdaq Composite a cédé respectivement 0,41% et 0,39% à 4 717,68 points.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant