Morne plaine pour le blé anglais

le
0

Commodesk - Le mauvais temps qui n'en finit pas depuis trois semaines retarde les semis de blé en Grande-Bretagne, après une année 2012 déjà marquée par une qualité de céréales déclinante.

Le sud-est, plaine à blé de la Grande-Bretagne, n'a connu cet automne que pluie sur pluie, et les terres gorgées d'eau ne sont pas propices aux semis. Le retard pris est de mauvais augure pour les futurs rendements, puisqu'à mesure que le froid s'installe, blé et orge poussent avec moins de vigueur, soulignent les producteurs. A ce stade, le blé ne devrait pas donner plus de 3.500 kilos par hectare.

Pour l'orge, Matthias Wree, spécialiste de RMI Analytics, interrogé par Commodesk, estime qu'« en raison de ces conditions hivernales défavorables, un grand nombre de champs vont rester vide jusqu'à la fin de l'année. Cela ouvre la possibilité d'augmentation significative des superficies semées l'année prochaine en cultures de printemps. C'est une opportunité pour l'orge de printemps, c'est à dire l'orge brassicole, et également pour le blé de printemps ».

Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant