Morin veut «un effort fiscal supplémentaire»

le
0
INTERVIEW - Le président du Nouveau Centre estime que la France ne pourra «pas rembourser 1800 milliards d'euros de dette en rabotant trois niches fiscales»

LE FIGARO. - Y a-t-il urgence à inscrire la « règle d'or » dans la Constitution ?

Hervé MORIN . - Cela fait des années que les centristes tirent la sonnette d'alarme. Que nous prônons l'adoption d'une règle d'or qui nous épargnerait, chaque matin, les sueurs froides à l'idée de voir la note de la France dégradée. Mais nous avons prêché dans le désert. J'entends encore le président de la République, lors de la révision constitutionnelle de 2008, nous expliquer que la règle d'or était inutile pour rendre la France vertueuse car la réduction des déficits était une question de volonté politique. Je vois d'ailleurs, dans cette histoire, une nouvelle justification à la nécessité d'une majorité pluraliste.

La crise de 2008 a-t-elle été une occasion manquée de réglementer les marchés ?

Nous avons perdu beaucoup de temps. On a fixé des principes de réglementation des marchés, mais tout reste encore à mettre en œuvre. On ne peut pas reprocher aux ag

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant