Morgan Stanley réduit ses activités de matières premières

le
0
MORGAN STANLEY RÉDUIT SES ACTIVITÉS DE MATIÈRES PREMIÈRES
MORGAN STANLEY RÉDUIT SES ACTIVITÉS DE MATIÈRES PREMIÈRES

LONDRES (Reuters) - Morgan Stanley va réduire ses activités dans les matières premières en se retirant de certains marchés tels que le trading de produits agricoles, le fret et certains marchés d'électricité et de gaz en Europe centrale, selon un mémorandum dont Reuters a pu prendre connaissance.

Cette réorganisation entraînera le départ d'une trentaine de traders, soit un dixième des effectifs de la division matières premières de la banque, l'une des plus puissantes du secteur.

"Le pool de revenus disponible pour les firmes dans le secteur des commodities a fondu de près de 50% par rapport au pic des années 2007-2009", relève la banque dans la note.

"Cette baisse est due en bonne partie à des facteurs cycliques, et nous avons la conviction que ce cycle se retournera de nouveau en notre faveur à l'avenir", ajoute-t-elle.

James Gorman, le directeur général de Morgan Stanley, avait affirmé l'an dernier que la banque étudiait des "structures différentes" pour sa division de matières premières en raison de nouvelles réglementations qui limitent ses activités. Auparavant, des spéculations avaient couru sur une possible vente de la division.

Morgan Stanley va quitter le trading de produits agricoles, le fret de marchandises et fermer son activité d'électricité australienne basée à Singapour. Elle va en outre réduire son exposition au marché européen de l'électricité et de gaz en quittant certains pays d'Europe de l'Est, selon le mémorandum.

Barclays et Commerzbank ont également annoncé cette année réduire la voilure dans les commodities.

Dmitry Jdannikov, Véronique Tison pour le service français

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant