Morgan Stanley IM va " pousser" son fonds mondial de convertibles

le
0
(NEWSManagers.com) - Parmi les quatre ou cinq stratégies que Morgan Stanley Invesment Management (MSIM) compte plus particulièrement promouvoir en France cette année figure celle des obligations convertibles (OC) internationales déclinée principalement dans le compartiment Global Convertible Bond Fund de la sicav luxembourgeoise MS Investment Funds, un produit qui affichait fin janvier 1milliard de dollars d'encours selon la fiche produit.

Le gérant principal Tom Wills a expliqué à Newsmanagers que, dans un univers où l 'offre de convertibles se situe à présent aux alentours de 50 % aux Amériques, de 25 % en Europe, Afrique et Moyen Orient et de 25 % en Asie, Japon inclus, le gisement européen de convertibles intéressantes s'avère très restreint : " Si l'on soustrait du total les émissions trop petites, les spreads de crédit trop élevés, les produits trop proches des actions ou trop proches des obligations, l'univers se résume à 95 noms, ce qui veut dire que si l'on a un fonds de 100 lignes, il n'y a plus d'effet de sélection de titres. Autrement dit, les OC européennes, selon nous, ne sont pas une classe d'actifs diversifiés en soi. L'idée est donc que si l'on veut des obligations convertibles dans son portefeuille, parce que l'on aime l'optionnalité de cette classe d'actifs, parce que cela permet de capturer beaucoup de la hausse et de se protéger à la baisse, il faut un produit mondial qui ne se restreigne pas à l'Europe. Et puis, de toute façon, c'est une excellente diversification" .

Pour ces raisons, MSIM considère donc apporter, principalement aux investisseurs institutionnels, une solution internationale plus durablement rentable que celle d'une concurrence qui se focalise souvent sur une seule région. Sur cinq ans, le Global Convertible Bond Fund a généré une performance de 1,39 % par an, contre 1,32 % pour le nouvel indice UBS Focus (en dollars) adopté en mai 2011.

Autre élément différenciant par rapport aux concurrents, selon Tom Wills : " L'une des particularités de notre fonds de convertibles est que nous nous focalisons sur la convexité, le " sweet spot" , alors que d'autres promoteurs sont soit défensifs sur la partie actions soit agressifs sur la partie crédit, alors que nous militons pour le " juste" assemblage avec un delta de 40-50. L'intégration de notre équipe à une équipe de crédit est pour nous essentielle dans le mesure où le risque de crédit s'est accrû ces dernières années. Je compte seulement une quinzaine fonds dans ce que nous considérons être notre véritable peer group" .

Le portefeuille comporte environ 100 lignes. " Nous tournons d'habitude nos positions au rythme d'environ 6-10 % par mois, mais, vu les conditions de marché, la rotation a été plus faible en 2011. En moyenne, nos titres sont catégorie investissement" , précise Tom Wills.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant