Morgan Parra, un vrai chef de chantier

le
0

Sept joueurs de l'équipe de France retenus pour la Coupe du monde en Nouvelle-Zélande nous ont ouvert les portes de leur domicile et vous offrent une visite guidée de leur univers intérieur. Aujourd'hui, le demi de mêlée clermontois Morgan Parra.

«Salut ! Passez par en bas. » Pieds nus sur un mur de parpaings à l'état brut, Morgan Parra toise son chantier et indique le début de la visite. Las d'être locataire, le demi de mêlée des Bleus a fait construire à Mirefleurs, ancienne cité vigneronne située à une vingtaine de minutes de Clermont. « J'ai laissé pas mal d'argent dans les locations, j'aurais pu investir plus tôt, grimace-t-il. C'est un placement, je sais que je ne vivrai pas en Auvergne après le rugby. »

L'emplacement, à flanc de colline face à la chaîne des volcans du Puy-de-Dôme, lui a été indiqué en août 2010 par Julien Bonnaire, son ami, équipier et désormais voisin. « J'ai eu un coup de c½ur », sourit le jeune homme de 22 ans. Le Messin passé par Bourgoin a vu grand : 1900 m2 de terrain, 270 m2 habitables sur trois niveaux, piscine, terrasse boisée, piste de pétanque...

Lorsqu'il nous a reçus, le joueur s'agaçait de voir les travaux s'éterniser : « Tous les week-ends, des amis viennent de Bourgoin, la famille de Lorraine, ça m'embête de recevoir comme ça... » Menés à la baguette, les ouvriers ont dû mettre les bouchées doubles avant le départ de leur célèbre client pour la Nouvelle-Zélande. « En août 2010, l'architecte a voulu me faire plaisir en me parlant d'une livraison pour janvier ou février, poursuit le maître des lieux. Finalement, ça a pris un an! On est un peu fautifs tous les deux, j'ai voulu aller vite, je lui ai mis la pression, j'ai modifié le projet, revu certains matériaux... »

« Je ferai sans doute ma prochaine maison très différemment, mais celle-ci me plaît »

Aussi exigeant dans la vie qu'il l'est sur ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant