Morano : «Oui aux débats de fond, non aux combats d'ego» 

le
0
La ministre de l'Apprentissage, chargée des élections à l'UMP, estime que le parti doit avoir «une ligne directrice».

LE FIGARO. - L'UMP se divise aujourd'hui entre copéistes et anticopéistes. Dans quel camp vous placez-vous ?

Nadine MORANO. - Pro-Copé ou anti-Copé... Tout cela n'a aucun sens. Mon seul camp, c'est ma famille politique. Contrairement aux socialistes, nous avons un chef, le président de la République, qui, nous l'espérons, se présentera pour un nouveau mandat. Nous n'avons pas besoin de nous trouver un leader. Nos débats de fond ne doivent pas devenir des combats d'ego.

Ne règne-t-il pas une ambiance délétère à l'UMP, où les conflits se multiplient ?

Nous avons la chance d'avoir de fortes personnalités dans notre mouvement. Il peut y avoir des moments de tensions, d'explications, mais chacun doit être libre de s'exprimer.

Nicolas Sarkozy doit-il intervenir pour calmer le jeu ?

Nous ne sommes pas dans une cour de récréation : chacun doit assumer ses paroles et ses actes en responsabilité vis-à-vis des Français. Ils nous jugeront sur notre capacité à

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant