Morano : «Ne pas casser la réussite de l'union»

le
0
INTERVIEW - Pour la ministre de l'Apprentissage, la candidature de Jean-Louis Borloo «contribue à morceler le centre».

LE FIGARO. - Quelle conséquence aura pour l'UMP le départ de Jean-Louis Borloo ?

Nadine MORANO. - D'abord, par voie de conséquence, son absence ! En regrettant qu'il s'éloigne de sa famille politique. Jean-Louis Borloo doit prendre conscience qu'il serait imprudent de casser ce que la gauche nous envie tant et qu'elle n'a jamais réussi à faire : la réussite de notre union. L'UMP est un bien précieux, qu'il a contribué à faire vivre comme membre du gouvernement et de la majorité parlementaire. Face à cet intérêt collectif, Jean-Louis Borloo fait un choix personnel : celui de créer une confédération des centres. Comme moi, beaucoup de parlementaires UMP doutent de cette stratégie, qui consiste à ressusciter l'UDF d'antan, et à réduire l'UMP au RPR d'hier. Les parlementaires élus sur le terrain savent qu'ils doivent leur succès à l'union de la majorité. Ils savent que le fait de la remettre en cause aurait un effet dévastateur auprès des

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant