Moody's sanctionne Chypre et ses banques

le
0
L'agence de notation a abaissé de deux crans la note de Chypre, membre de la zone euro. La destruction d'une centrale électrique et la dépendance de l'île à l'économie grecque fragilise le plan de réduction de sa dette.

Le sort joue contre Chypre. Sa forte dépendance à l'économie grecque ainsi que la perte de sa principale centrale électrique, début juillet, a décidé l'agence de notation Moody's à dégrader de deux crans la note du petit pays méditerranéen, membre de la zone euro. Sa dette est désormais évaluée à Baa1, contre A2 auparavant, décision assortie d'une perspective négative. En clair, Chypre, qui se retrouve désormais à deux crans de la catégorie «spéculative», pourrait encore être abaissée dans les prochains mois.

«Les inquiétudes actuelles sur la situation budgétaire de Chypre sont amplifiées par les conséquences économiques de la destruction de la centrale thermique de Vasilikos le 11 juillet 2011», explique Moody's. La centrale, qui produisait 60% de l'énergie de l'île, a été rasée par l'explosion d'une réserve de munition voisine. De nombreuses coupures de courant rythment désormais la vie quotidienne des habitants et des entreprises. De quoi amput

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant