Moody's abaisse sa prévision du cours du Brent de $10 à $43

le
0
    15 décembre (Reuters) - Moody's a revu en forte baisse ses 
estimations des cours du pétrole dans la perspective d'un marché 
durablement excédentaire, ajoutant que l'augmentation de la 
production en Iran, si les sanctions sont levées, devrait 
compenser tout ralentissement de la production aux Etats-Unis.  
    L'agence de notation a abaissé ses estimations 2016 du cours 
du Brent  LCOc1  de 10 dollars à 43 dollars le baril et du brut 
léger américain (WTI)  CLc1  de 8 dollars à 40 dollars le baril. 
    Les prix des deux bruts de référence augmenteraient ensuite 
de cinq dollars en 2017 et 2018, dit-elle dans une note. 
    L'agence de notation a revu en hausse sa prévision de la 
demande mondiale de pétrole d'environ 1,3 million de barils par 
jour en 2016, dans la perspective d'une augmentation de la 
consommation aux Etats-Unis, en Chine, en Inde et en Russie. 
    L'équilibre entre l'offre et la demande serait atteint avec 
un cours du Brent de 63 dollars, mais cela ne devrait pas 
arriver avant la fin de la décennie, estime-t-elle. Toutefois, 
ces cours devraient "continuer à encourager le développement de 
certains sites de production les plus coûteux dans un 
environnement de baisse des coûts d'exploitation par rapport aux 
années récentes." 
    Les cours du pétrole rebondissent mardi avec un baril de 
Brent en hausse de 1,71% à 38,57 dollars vers 10h50 GMT, après 
sept séances de baisse d'affilée, la surabondance de l'offre et 
la clémence de ce début d'hiver ayant entraîné les prix près de 
leurs plus bas niveaux en 11 ans la veille. 
    La chute des cours du pétrole est le résultat d'une 
production très largement excédentaire, estimée entre un 
demi-million et deux millions de barils par jour, ce qui a pour 
conséquence d'engorger rapidement les installations de stockage 
qui devraient, selon certains analystes, être pleins début 2016. 
    Moody's a également abaissé son estimation des cours du gaz 
naturel américain pour 2016, 2017 et 2018, de 0,50 dollar par 
million de BTU à respectivement 2,25, 2,50 et 2,75 dollars. 
 
 (Arpan Varghese à Bengalore, Juliette Rouillon pour le service 
français, édité par Véronique Tison) 
 

Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant