Moody's abaisse la note d'Oman et Bahreïn

le
0
La cote de Matrah, ville portuaire du sultanat d'Oman. (© C. Rose)
La cote de Matrah, ville portuaire du sultanat d'Oman. (© C. Rose)

Moody's a abaissé la note d’Oman et Bahreïn. Un abaissement qui, selon l'agence de notation, «reflète l'impact de la baisse importante et continue des prix du pétrole». L'examen de Moody's concerne l'Arabie Saoudite, qui a vu sa notation rétrogradée de deux crans à A- le mois dernier, ainsi que les Émirats arabes unis, le Koweït et le Qatar.

L'agence de notation estime que le prix de baril de pétrole devrait avoisiner 33 dollars en 2016, 38 dollars en 2017 et 48 dollars en 2019.

Le pétrole et gaz entre 86 et 90% des recettes budgétaires

La note de Bahreïn a été abaissée d'un cran à Ba1. Le pétrole et le gaz représentent 75% des exportations et comptaient entre 2010 et 2014 pour 86% des recettes budgétaires de cet Etat, qui est un relativement petit pays exportateur, rappelle Moody's.

De son côté, Oman a vu sa note abaissée de deux crans à A1. Pour ce pays, le pétrole et le gaz représentent 90% des recettes budgétaires. Le sultanat d'Oman est financièrement moins solide, le montant de ses actifs financiers représentant seulement trois années de dépenses, souligne l'agence de notation.

L'Arabie saoudite en déficit budgétaire de 15%

La baisse du prix du pétrole a dégradé les soldes commerciaux, les économies et par conséquent, les profils de crédit des Etats du Golfe, selon Moody's. Pour l'Arabie Saoudite, le pétrole représente aujourd'hui 84% des exportations,

Lire la suite sur le revenu.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant