«Monuments Men» : la France restitue trois tableaux volés par les nazis

le
0
«Monuments Men» : la France restitue trois tableaux volés par les nazis
«Monuments Men» : la France restitue trois tableaux volés par les nazis

C'est un geste à la symbolique forte. La France restituera ce mardi trois tableaux aux ayants droit de propriétaires spoliés par les nazis, alors même que sort sur les écrans français mercredi le film de George Clooney, «Monuments Men». Ce long métrage retrace l'histoire du commando d'experts en art qui a accompagné les armées alliées pour récupérer des milliers d'oeuvres d'art dérobées par les dignitaires nationaux-socialistes. «La concomitance des deux événements est une opportunité de rappeler que la ministre de la Culture Aurélie Filippetti est très attachée à ce travail de mémoire», a indiqué le ministère.

Aurélie Filippetti, qui avait annoncé en janvier qu'elle allait procéder à ces restitutions, remettra solennellement les trois tableaux aux ayants droit mardi à midi lors d'une cérémonie rue de Valois. Ces pièces font partie des quelque 2.000 oeuvres sans propriétaire identifié, dotées du statut de MNR (Musées nationaux récupération) depuis 1949. Sous la garde de l'Etat, elles sont conservées dans les musées français, qui se doivent de les signaler et de les montrer au public, en attendant leur réclamation.

VIDEO. La bande-annonce de Monuments Men

Quelque 70 oeuvres restituées en une vingtaine d'années

Un «Paysage montagneux» du peintre flamand Joos de Momper (1564-1635) sera rendu aux ayants droit du baron Cassel van Doorn, un banquier belge non juif qui possédait des résidences en France.

«Paysage de montagne», Joos de Momper (1564-1635)

Ses biens avaient été confisqués en décembre 1943 malgré les protestations des représentants du baron en France et emportés dans un convoi ferroviaire. Cette huile sur bois, qui pourrait faire partie d'une oeuvre plus grande, était en dépôt au musée des beaux-arts de Dijon depuis 1953. La demande de restitution a été adressée au Service des musées de France en novembre 2012.

Le deuxième tableau est un «Portrait de femme» à ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant