Montréal : Kyrgios dérape, Wawrinka scandalisé

le
0
Montréal : Kyrgios dérape, Wawrinka scandalisé
Montréal : Kyrgios dérape, Wawrinka scandalisé

Mercredi, pendant son match du deuxième tour du Masters 1000 de Montréal face à Stan Wawrinka, Nick Kyrgios a été l'auteur d'un nouveau dérapage verbal à l'encontre du Suisse. Des propos obscènes qui créent la polémique et qui scandalisent Wawrinka.

Nick Kyrgios va vraiment devoir se calmer. Alors que son comportement agace de nombreux joueurs et suiveurs du circuit ATP depuis plusieurs mois, le jeune joueur australien (20 ans, 41eme mondial) a franchi un nouveau cap dans le manque de respect mercredi lors de sa victoire (sur abandon de son adversaire dans le troisième set) face à Stan Wawrinka. Cette fois, le natif de Canberra s’est montré insultant et a tenu des propos obscènes à l’encontre du joueur suisse (qui n’a pas entendu les dires de Kyrgios sur le court). Des paroles captées par les micros disposés au bord du court. « Kokkinakis banged your girlfriend. Sorry to tell you that mate ». En version française, celà donne un très classe « Kokkinakis (ndlr : autre joueur australien de 19 ans et 76eme mondial) a b… ta copine mec. Désolé de te l’apprendre. »

Devant la presse, après la rencontre, le nouveau protégé de Lleyton Hewitt - qui devra rapidement reprendre en main son poulain, même si l’ancien n°1 mondial, lui aussi, au début de sa carrière, a parfois frôlé les limites de l’acceptable - ne s’est pas vraiment confondu en excuses et a juste indiqué qu’il ne pensait pas être entendu : « On a eu un échange dans le feu de l’action, c’est juste sorti comme ça. Je pensais que j’avais masqué ce que je disais mais c’est arrivé. »

Stan Wawrinka a pour sa part indiqué qu’il avait eu une discussion avec Kyrgios après le match sans dévoiler la teneur de leur échange. Ensuite, via Twitter, le vainqueur de Roland-Garros s’est dit scandalisé par l’attitude de son jeune adversaire et a indiqué qu’il souhaitait que Kyrgios soit sanctionné par les instances du tennis : « Tellement décevant de voir un collègue être si irrespectueux d’une manière que je n’aurais jamais pu imaginer. Ce qui a été dit, je ne le dirais même pas à mon pire ennemi. Il n’y a pas besoin de ce genre de comportement sur ou en dehors du court et j’espère que les dirigeants de ce sport ne vont pas le laisser passer et vont se lever pour l’intégrité de ce sport pour laquelle nous avons travaillé si dur. » Que va dire l’ATP ? A suivre.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant