Montrambert/Métare : l'hommage par le jeu

le
0
Montrambert/Métare : l'hommage par le jeu
Montrambert/Métare : l'hommage par le jeu

Nouvelle rubrique sur sofoot.com. Chaque week-end, nous nous intéresserons, au hasard (enfin, pas vraiment au hasard, en fait) à un match de football amateur. Et nous le présenterons comme une affiche d'un grand championnat européen. Cette semaine, le FCO Montrambert-Ricamar reçoit l'US Métare en Excellence, département de la Loire.

Ce week-end, la Ricamarie se parera de son brassard. Mais celui-ci ne sera pas frappé d'un C désignant le meneur d'hommes. Il sera noir, pour marquer la perte d'un être cher et rendre hommage à la figure emblématique du FCO Montrambert-Ricamar. Albert Jacquemond, président pendant près de 40 années, a quitté les siens en janvier dernier, offrant un mercato funèbre au club d'Excellence. Alors, la réception du voisin stéphanois de l'US Métare, la première depuis le triste événement, sera chargée d'émotion. Une émotion toutefois galvanisante pour l'avant-dernier du championnat, autant à la recherche de points que d'un adieu empreint de noblesse : "Il y a de l'envie et de l'implication pour ce monsieur-là, qui n'avait jamais rien demandé à personne et qui méritait beaucoup", annonce Hicham Moktasi, l'entraîneur. Sur une mauvaise pente après une entame d'exercice prometteuse, la Ricamarie se devra donc de rebondir. Ou au moins d'y mettre le cœur face à un concurrent qui truste les premières places. Pour Albert.
Contrats de génération, arbitre et croisière
La tâche s'avère toutefois ardue. Car à la Ricamarie, l'histoire est en reconstruction. Renouvellement des générations, nouvelle philosophie : le club paie au classement sa phase de transition. "On a perdu beaucoup de bons joueurs. Des cadres sont partis, et il a fallu trouver un équilibre avec les nouveaux. Ça met du temps ", explique Jimmy Ricardi, le capitaine du FCO avant qu'Hicham Mokstasi ne précise : "On a des jeunes, pas forcément en âge, mais des jeunes en expérience à ce niveau-là. On a donné la chance a beaucoup de joueurs, des joueurs qui n'étaient pas forcément regardés avec les autres entraîneurs. Mais l'optique, c'est de faire progresser tout le monde, d'instaurer une concurrence saine au sein du club. Certains se croyaient très bons, pensaient faire toute la saison en équipe 1, mais ça ne m'a pas empêché de prendre des joueurs plus moyens qui avaient envie de progresser". N'hésitant pas à se séparer de certains éléments n'arborant pas cette envie de jeu léché, Moktasi a ainsi imprégné de sa griffe le groupe. Une transition que l'US Métare, promu cette saison, est bien loin de connaître avec son ossature de cinq, six cadres à la trentaine déjà bien passée : "On est une vraie bande de potes. Moi, je suis arrivé de la Talaudière, il y a trois ans, avec mes quatre grands amis...


Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant