Montpellier veut fermer ses épiceries de nuit

le
0
D'après la mairie, ces commerces génèrent la moitié des doléances pour nuisances sonores

Elles généreraient des nuisances sonores et un trouble tel qu'il faille absolument les fermer. La Ville de Montpellier a publié, le 27 avril, un arrêté municipal intimant aux épiceries de nuit situées dans certains quartiers de fermer leurs portes de 2 heures à 6 heures du matin. Selon la municipalité, une vingtaine d'établissements sur une quarantaine que compte Montpellier sont concernés par cet arrêté effectif du 20 mai au 30 septembre.

La décision n'a pas manqué de faire réagir une quinzaine de commerçants, réunis lundi matin, au cabinet de leur avocate Me Géraldine Gely. «Cet arrêté m'apparaît discriminatoire. Il y a pour nous une rupture d'égalité dans la mesure où certaines rues dans un même quartier sont visées et pas d'autres, argumente la robe noire. On vise également un public: les épiceries de nuit, pourquoi les discothèques sont-elles exemptes?»

Pour Mounir Letaief, à la tête des Jardins de Figuerolles, une épicerie nocturne dont le

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant