Montpellier, un chemin tout tracé

le
0

Montpellier jouera ce samedi (18h30) sa première demi-finale européenne de son histoire face à Newport. Même si la Challenge Cup est délaissée par certains clubs de Top 14, elle est devenue un objectif pour les Cistes. Mais avant de penser à la finale, il faudra franchir l’étape des Dragons qui sont pleins de surprises.

Les joueurs du MHR marchent sur l’eau en ce moment. Avant d’affronter Newport ce samedi, les Héraultais restent sur sept victoires consécutives toutes compétitions confondues. Les Gallois sont prévenus tant la puissance de leur adversaire peut faire peur. D’autant plus que la Challenge Cup est devenue un réel objectif pour les Cistes. « Nous sentons déjà une excitation pour jouer la demi-finale de samedi » expliquait Thibaut Privat à la sortie de la victoire historique au Stade Français le week-end dernier (36-30). « Je pense que nous sommes en forme au meilleur des moments quand on sait le match qui nous attend » ajoute-t-il. Durant cette rencontre face aux Parisiens, les Montpelliérains ont encore montré leur sérénité en s’imposant à Jean-Bouin. Une victoire comme souvent sans être étincelants mais avec beaucoup de maîtrise. Même constat en quart de finale de Challenge Cup, où les hommes de Jake White se sont appuyés sur leurs joueurs surpuissants, notamment sud-africains, pour faire plier au forceps les Sharks (25-19) pourtant dans leur AJ Bell Stadium. Contrairement à ce que beaucoup d’entraîneurs de Top 14 auraient fait, Jake White a décidé de ne pas trop faire tourner face aux joueurs de Gonzalo Quesada. « J’aurais pu davantage changer l’équipe mais il est important de préserver la confiance en continuant de gagner » a expliqué le coach sud-africain. Une décision approuvée par le capitaine héraultais, Fulgence Ouedraogo. « Le groupe tourne bien et il avait envie de continuer là-dessus en laissant ce groupe-là continuer à emmagasiner de la confiance et des automatismes. » Si confiance est le maître mot du côté montpelliérain, elle est un peu moins présente chez son adversaire, Newport.  

Newport, l’invité surprise du dernier carré

  Newport a créé la surprise en quart de finale à Gloucester (23-21) pour s’inviter dans le dernier carré de la Challenge Cup. Pourtant les Gallois sont dos au mur en championnat avec une dixième place et sept défaites consécutives. Signe donc qu’il faut se méfier de cette équipe même quand celle-ci est outsider ou donnée perdante. Qui plus est, les Dragons ont dans leur rang des joueurs capables de faire des différences à l’instar du jeune ailier Hallam Amos et du troisième ligne centre Toby Faletau. L’international gallois peut exploser la défense adverse avec sa puissance et mettre ses coéquipiers sur orbite avec sa technique de passes après contact. Le MHR devra particulièrement l’avoir à l’œil. Les Dragons donneront tout pour espérer décrocher le ticket pour la finale. « J’aime les combats. Montpellier a quelques grands gabarits. Ils vont vouloir mettre beaucoup de physique et je suis impatient d’en découdre, prévient Nick Crosswell, le deuxième ligne de Newport sur le site du club. Pour beaucoup de joueurs de l’équipe, ce sera le plus grand match de leur vie. » La bataille va donc être rude, mais l’armada montpelliéraine devrait néanmoins être en mesure de pouvoir faire la différence.  

En route pour Lyon

  Le MHR est un prétendant au titre crédible au vu de ses dernières performances et de la richesse de son effectif. Si l’animateur du jeu, François Trinh-Duc est blessé, son absence se fait peu remarquer tant le jeu montpelliérain est tourné sur le combat. Critiqué à plusieurs reprises pour un manque de grandes envolées, l’objectif du club est avant tout de gagner un titre. Pour cela, les joueurs de Jake White devront savoir gérer leurs émotions. « Le plus important lors des matchs couperets comme celui que nous allons jouer samedi c’est de savoir gérer la pression. Il va falloir saisir toutes les opportunités qui se présenteront. A nous de marquer » explique Pierre Spies sur le site du club. Etant pour la première fois en demi-finale à l’échelle européenne, le chemin des Héraultais semble tout tracé. Favori pour ce match contre les Dragons, les Cistes pourront s’appuyer sur leur public. « C’est primordial pour nous de se sentir soutenus. Nous voulons aller en finale et tout sera bon à prendre » prévient le numéro huit du MHR. Parfaitement positionnés, les Héraultais deviennent les favoris de cette compétition, d’autant plus quand on sait que la finale se déroulera à Lyon, en France. Les coéquipiers de Fulgence Ouedraogo peuvent rêver de ce trophée. Ils en ont les moyens, à eux de le confirmer. Guillaume Courselle
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant