Montpellier-PSG. Mounier: «Depuis l'arrivée de Courbis, je revis»

le
0
Montpellier-PSG. Mounier: «Depuis l'arrivée de Courbis, je revis»
Montpellier-PSG. Mounier: «Depuis l'arrivée de Courbis, je revis»

Arrivé en  2012 à Montpellier, Anthony Mounier, 27 ans, est aujourd'hui un titulaire indiscutable de l'équipe héraultaise. Son coach, Rolland Courbis, lui a redonné confiance et il se voit bien contrarier une nouvelle fois les plans du PSG après le match nul obtenu au Parc le 20 décembre (0-0).

A quel type de match vous attendez-vous cette fois face à Paris ?

ANTHONY MOUNIER. C'est sûr que cela va être un vrai match de coupe, comme ceux qu'on peut vivre quand on va jouer dans des clubs amateurs, avec un terrain de mauvaise qualité et un stade plein. Les supporteurs vont se déplacer, peut- être pas pour nous, mais au moins pour voir Zlatan et ses copains. Et si on arrive à éliminer le PSG, on pourra rêver un peu plus.

Est-ce vraiment possible de battre le PSG deux semaines après avoir fait match nul au Parc ?

Au Parc, on avait un plan de jeu, on l'a bien respecté, mais on aurait pu être plus dangereux. Là, le terrain est différent, les consignes aussi. On sait que contre Paris, quand on récupère le ballon, il y a possibilité de jouer, et de ne pas se précipiter. L'idée sera la même, en essayant d'être dangereux le plus souvent possible.

Sur une pelouse qui ne favorise pas le jeu...

Techniquement, cela risque d'être plus difficile. Ils vont être surpris en voyant le terrain, c'est sûr qu'ils ne vont pas pouvoir faire le jeu qu'ils ont l'habitude de faire. Mais bon, même si nous, on connaît le terrain, on n'est jamais vraiment habitués, les rebonds ne sont jamais les mêmes.

Vous avez retrouvé votre meilleur niveau ?

Je suis meilleur qu'à Nice, j'ai plus d'expérience et plus d'influence dans le jeu. Mais je pense que je peux encore faire mieux, être plus décisif.

Courbis vous a transformé ?

Depuis son arrivée, je revis. Il a su trouver les mots, me redonner confiance. Ses idées sont claires, il sait ce qu'il veut et ce qu'il ne veut pas. Chaque joueur sait ce qu'il doit faire et comment se placer quand il ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant