Montpellier : Nagusa ne veut pas porter plainte

le
0
Montpellier : Nagusa ne veut pas porter plainte
Montpellier : Nagusa ne veut pas porter plainte

Victime de propos racistes de la part d'un supporter de Pau, samedi dernier, Timoci Nagusa est revenu sur l'incident dans les colonnes de Midi Olympique. Rapportant les " gestes terribles " dont il a été victime, l'ailier de Montpellier s'est dit très affecté mais a assuré ne pas vouloir porter plainte.

« Il faisait des gestes terribles... Avez-vous déjà vu le film King Kong ? Il faisait pareil, vous savez, comme un bodybuilder. Comme un singe en fait. Puis il s’est mis à faire "oh, oh, oh" et à me traiter de singe. » Ce sont ces propos et cette attitude que Timoci Nagusa a fermement tenu à condamner suite à l’agression raciste dont il a été l’objet, samedi, lors de la victoire de la Section paloise contre Montpellier. Profondément touché, l’ailier du MHR n’en a pourtant pas perdu son sang froid, lui qui est allé à la rencontre dudit supporter. « Au début, je n’y ai pas prêté attention mais il a continué et je ne me suis pas senti respecté, raconte-t-il, toujours à Midi Olympique. Je me suis demandé si j’allais lui sauter dessus pour lui en mettre une mais je me suis ravisé. Je vaux mieux que ça. J’ai préféré partir. Je savais que ça aurait mal tourné si j’étais resté là. » Ce ne sera qu’à la sortie du terrain que le grand gaillard se montrera plus affecté : « J’avais envie de pleurer en rejoignant le banc de touche. J’étais vraiment malheureux. J’ai beaucoup pensé à ma famille sur le moment. C’était vraiment un moment triste pour moi ». Si les clubs de Pau et de Montpellier ont immédiatement réagi, promettant une « action exemplaire » contre ce type de comportement à bannir des stades, Nagusa, lui, ne compte pas porter plainte. « Je ne veux en rien faire quoique ce soit qui ruine la vie de cet homme, je pense qu’il a eu assez honte comme ça. J’aimerais juste que cette histoire serve de leçon, à tout le monde » a -t-il sobrement expliqué.

La planète rugby adresse son soutien au Fidjien

Une nouvelle polémique quant au racisme dans les tribunes qui a également fait réagir bon nombre d’acteurs du monde rugby. A commencer par l’ancien coéquipier du Montpelliérain, le Castrais Alexandre Bias, qui a ragit auprès de La Provence : « C'est triste de voir ça dans un stade de rugby. Mais il s'agit d'un acte isolé. Personnellement, ça ne m'est jamais arrivé. Il ne faut pas généraliser et ne surtout pas diaboliser le club de Pau pour un seul individu. Il y a des cons partout. C'est un mec qui n'a rien à faire dans un stade. J'espère qu'il y aura des sanctions ». Le président du syndicat des joueurs professionnels, Robins Tchale-Watchou, présent sur la pelouse samedi soir, s’est quant à lui exprimé au micro de France Bleu : « Il (le supporter) s'accroche à la barrière, il monte et il hurle. Moi je l'ai vu. Aujourd'hui, il n'y a rien qui puisse justifier que l'on assimile un autre être humain à un animal. Il n'y a rien qui puisse expliquer cela. On a eu des voyous dans les stades de foot mais je pense que ceux du rugby sont en danger comme les autres. Il ne faut pas laisser passer ça ». La LNR avait quant à elle annoncé qu’elle « se félicite de la réaction immédiate et conjointe des présidents des deux clubs », affirmant par ailleurs qu’elle se montrait « déterminée à agir avec la plus grande fermeté dès lors qu’elle disposera de tous les éléments du dossier ».

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant