Montpellier : Mohed Altrad parle de critiques raciales sur son club

le
0

Montpellier a été critiqué toute la saison à cause de la présence de nombreux étrangers dont des Sud-Africains. Mohed Altrad a voulu répondre aux détracteurs du MHR et parle de critiques raciales.

Montpellier a défrayé la chronique cette année. Dans son XV de départ face à Toulon, seuls trois Français étaient présents en demi-finale du Top 14 : Benoît Paillaugue, Benjamin Fall et Fulgence Ouedraogo, pendant que six Sud-Africains démarraient. Mohed Altrad a tenu à répondre à ses détracteurs. « On nous a beaucoup reproché de ne pas aller chercher des joueurs français, commence le président du MHR dans un entretien accordé au Midi-Olympique. Cela me gêne profondément car si vous cherchez qui est réellement d’origine française parmi les 66 millions de Français, vous aurez peut-être la moitié de la population qui ne l’est pas sur les première, deuxième et troisième générations ». L’homme fort du club héraultais va même plus loin et parle de « problème de race ». « Je l’appelle comme ça, poursuit-il. Cela me blesse quelque part. Il n’y a pas plus d’étrangers à Montpellier que dans les autres clubs, mais il y a un gros ratio de Sud-Africains. C’est peut-être cela qui aggrave notre cas... ».
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant