Montpellier maitrise Oyonnax

le
0

Dans un match tendu, Montpellier est sorti vainqueur avec bonus offensif de son déplacement à Oyonnax (10-31). Solide en conquête, les Montpelliérains dépassent Toulouse au classement. En revanche, Oyonnax se rapproche encore plus de la Pro D2.

Le debrief

Plus les journées passent et plus Montpellier monte en puissance. Les joueurs de Jake White sont sortis vainqueurs d’un déplacement piège à Oyonnax. Dès le début du match, la tension était palpable sur le terrain. Entre Oyonnax qui joue sa survie dans l’élite et Montpellier venu engranger des points dans la course au Top 6, le match s’est rapidement tendu. Oyonnax a ouvert la marque par Etienne sur une pénalité de plus de 50 mètres. Sur une perte de balle oyonnaxienne, Montpellier a remonté le terrain pour inscrire le premier essai du match par Lucas (17eme, 3-7). Mis sous pression en mêlée (trois fautes consécutives), le pilier gauche Guillamon a reçu un carton jaune et laissé Oyonnax à quatorze contre quinze. Dans la foulée, Willemse a marqué en force et permis à Montpellier de se détacher au score (34eme, 3-14). Juste avant la pause, les esprits se sont à nouveau échauffés. Jacques du Plessis et Olivier Missoup ont tous les deux reçu un carton jaune (39eme). Dès le retour des vestiaires, Jenneker a marqué l’essai de l’espoir pour Oyonnax (43eme, 10-14). Mais quatre minutes plus tard, Fall sur un bon travail de Lucas a inscrit un nouvel essai pour Montpellier (44eme, 10-21). Catrakilis sur une nouvelle faute au sol d’Oyonnax a ajouté une pénalité (48eme, 10-24) avant que Bismarck du Plessis ne marque l’essai du bonus offensif montpelliérain (65eme, 10-31). Avec cette victoire, Montpellier poursuit sa route vers le Top 6 et passe devant Toulouse au classement (5eme). Oyonnax s’enfonce un peu plus dans la zone rouge et voit le maintien s’éloigner (14eme).

Le joueur qui a crevé l’écran

Dans un match rude, DEMETRI CATRAKILIS a mené à bien son équipe vers un troisième succès consécutif. Auteur d’une solide prestation face aux perches, l’ouvreur de Montpellier a surtout été précieux dans le jeu d’occupation (61 % pour le MHR). Il a également donné un ballon d’essai à Lucas, le premier marqué par les Héraultais. Un match complet.

Le tweet qui nous a fait rigoler

La phrase à chaud à retenir

« Tant qu’il y a de la vie il y a de l’espoir. Mais cela devient compliqué, on est battus dans tous les domaines. C’est difficile mais on ne va rien lâcher» (Olivier Missoup – Oyonnax, au micro de Canal+ Sport).

La stat dont on se souviendra

0. Comme le nombre de victoire en Top 14 d’Oyonnax en 2016.

Les joueurs à la loupe

Oyonnax
JENNEKER a encore réalisé un gros match malgré la défaite de son équipe. Le talonneur a inscrit l’essai de l’espoir mais en vain. TIAN a été très précieux à l’arrière notamment sur les ballons hauts. GUILLAMON a lui souffert face à son vis-à-vis montpelliérain et a logiquement écopé d’un carton jaune. Enfin l’ensemble des joueurs d’Oyonnax n’étaient pas au niveau de leur adversaire.

Montpellier
Malgré son carton jaune, J.DU PLESSIS a été omniprésent dans le combat et a permis à son équipe d’avancer. NARIASHVILI a dominé son sujet en mêlée comme l’ensemble du pack. F.STEYN a lui été très bon dans la ligne d’attaque bonifiant tous ses ballons. WHITE n’a pas toujours choisi les bonnes options dans l’animation du jeu.

La feuille de match

Top 14 (18eme journée) / OYONNAX – MONTPELLIER : 10-31

Stade Charles Mathon (11 000 spectateurs environ)
Temps froid - Pelouse correcte
Arbitre : M.Marchat

Essais : Jenneker (42eme) pour Oyonnax – Lucas (17eme), Willemse (34eme), Fall (46eme) et B. du Plessis (65eme) pour Montpellier

Transformations : Etienne (43eme) pour Oyonnax – Catrakilis (18eme, 33eme, 47eme et 65eme) pour Montpellier

Pénalités : Etienne (10eme) pour Oyonnax – Catrakilis (49eme) pour Montpellier

Drops : Aucun

Carton jaune : Guillamon (30eme) et Missoup (40eme) pour Oyonnax – Jac. du Plessis (40eme) pour Montpellier

Cartons rouges : Aucun

Oyonnax
Tian - Taufa, Sheridan, Hansell-Pune, Codjo - (o) Etienne, (m) Cibray - Missoup, Wannenburg, Ursache - Fabbri, Power - Guillamon, Jenneker, Tonga'uiha.

Entraîneur : J.Authier

Montpellier
Lucas - Nagusa, Ebersohn, F. Steyn, Fall - (o) Catrakilis, (m) White - Liebenberg, Spies, Ouedraogo - Willemse, Jac. Du Plessis - Mas, Ivaldi, Nariashvili.

Entraîneur : J.White

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant